Informations

Un parent de compagnie court en liberté à la Conférence nationale vétérinaire, NAVC


Votre vétérinaire était-il hors de la ville cette semaine? Si tel est le cas, il ou elle aurait pu assister à la conférence nationale de la Communauté vétérinaire nord-américaine pour apprendre, se mêler et célébrer les animaux de compagnie avec d’autres professionnels des animaux de compagnie. J'ai eu la chance de rejoindre plus de 16 000 professionnels de l'industrie vétérinaire cette semaine pour avoir un aperçu des coulisses de la façon dont nos vétérinaires vivent, soignent et aiment les animaux de compagnie. Mais que se passe-t-il lorsque vous laissez un parent de compagnie passionné (et non vétérinaire) se déchaîner parmi plus de 6000 DVM?

Tout d'abord, permettez-moi de dire à quel point la conférence NAVC est énorme. De nombreux professionnels vétérinaires viennent ici pour apprendre et obtenir les crédits de formation continue requis. Avec plus de 1 200 heures de formation continue offertes, couvrant deux hôtels de conférence, il est impossible pour un parent de compagnie de tout voir. Cependant, je me suis rendu à plusieurs sessions merveilleuses couvrant des sujets allant des maladies aéroportées aux effets sur la santé du paysage urbain sur les animaux de compagnie et les personnes.

J'ai également participé à plusieurs sessions axées sur la façon dont les pratiques peuvent mieux communiquer avec nous (leurs clients). Deux présentations se sont particulièrement démarquées pour moi (même si toutes étaient excellentes): une présentation sur la façon dont les vétérinaires peuvent aider les parents d'animaux à mieux prendre soin des animaux de compagnie donnée par le Dr Mary Ann Vande Linde, et une présentation intéressante sur les agents pathogènes aéroportés chez les chameaux par le Dr Sharon Deem de l'Institute for Conservation Medicine. Pourquoi ai-je assisté à une session sur les chameaux, demandez-vous? Et bien parce que c’est des chameaux. :))

Bien sûr, je ne peux pas oublier les nombreuses séances d’information dispensées par nos merveilleux blogueurs vétérinaires - le Dr Ernie Ward, le Dr Sophia Yin et le Dr Justine Lee. Le Dr Jeff Werber était également là pour ravir les foules.

Cependant, tout le plaisir à NAVC n'était pas dans les sessions; au cas où vous ne le sauriez pas, je dirigeais le côté animal de compagnie de Petfinder.com avant de rejoindre l'équipe Notre site.

Je dois dire bonjour à quelques-uns de mes amis de longue date: Betsy Saul (photo, à droite), cofondatrice de Petfinder.com - qui a également récemment fondé Heal, et la centrale des médias pour animaux de compagnie, Steve Dale de Pet World de Steve Dale. Betsy’s était l’une des nombreuses merveilleuses entreprises qui exposaient au NAVC, y compris des produits pour animaux de compagnie vraiment amusants.

Mais mon stand préféré était de loin géré par Greyhound Pets of America. J'ai pu me blottir avec les gentils géants et découvrir les nombreux lévriers adoptables du groupe - qui ont été sauvés des pistes de course. Pepper (photo, à gauche) était la star, sourit aux passants.

Rencontrer des tonnes de nouveaux amoureux des animaux inspirants a été la meilleure partie de la conférence. J'ai dû bavarder avec des centaines de personnes dans l'industrie vétérinaire, qui aiment vraiment les animaux de compagnie et travaillent dur pour les aider à vivre longtemps, heureux et en bonne santé avec leurs parents. En fait, je suis certain que j'ai un peu déchiré (et je ne suis pas un crieur) quand j'ai rencontré Winona Burgess de la Morris Animal Foundation et Jingles (photo, à droite avec Winona). Ce jour-là, Winona avait adopté Jingles en tant que chien de garde de prison. Jingles n’avait pas connu de famille ni de maison auparavant, mais il saluait tous ceux qui passaient avec une muselière et un remuement de la queue. Chien chanceux!


Les archives

  • Septembre 2017
  • Mai 2014
  • Février 2014
  • Janvier 2014
  • Décembre 2013
  • octobre 2013
  • Août 2013
  • juillet 2013
  • Mai 2013
  • avril 2013
  • Mars 2013
  • Février 2013
  • Décembre 2012
  • Septembre 2012
  • Août 2012
  • Juillet 2012
  • Juin 2012
  • Mai 2012
  • Avril 2012
  • Mars 2012
  • Février 2012
  • Janvier 2012
  • Octobre 2011
  • Septembre 2011
  • Août 2011
  • Juillet 2011
  • Juin 2011
  • Mai 2011
  • Mars 2011
  • Février 2011
  • Janvier 2011
  • Décembre 2010
  • Septembre 2010
  • Août 2010
  • Juillet 2010
  • Juin 2010
  • Avril 2010
  • Mars 2010
  • Février 2010
  • Janvier 2010
  • Décembre 2009
  • Novembre 2009
  • Octobre 2009

Nom complet dans le statut: Code of Laws of South Carolina 1976 Annotated. Titre 16. Crimes et infractions. Titre 23. Application de la loi et sécurité publique. Titre 1. Administration du gouvernement. Titre 47. Animaux, bétail et volaille.

Titre 16. Crimes et infractions. Chapitre 13. Faux, larcin, détournement de fonds, faux semblants et tricheurs. Article 1. Infractions diverses.

Titre 23. Application de la loi et sécurité publique. Chapitre 1. Dispositions générales.

Titre 1. Administration du gouvernement. Chapitre 1. Dispositions générales. Article 9. Emblèmes d'État, engagement de drapeau d'État, célébrations officielles.

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 3. Chiens et autres animaux domestiques. Article 1. Réglementation par les comtés et les municipalités.

Article 1. Réglementation par les comtés et les municipalités

Article 2. Responsabilité envers la personne mordue ou autrement attaquée par un chien

Article 3. Chiens tueurs de moutons

Article 5. Chiens sauvages

Article 7. Euthanasie animale et tranquillisation

Article 8. Stérilisation des chiens et des chats

Article 9. Enregistrement des chiens

Article 11. Interdiction de taquiner, de maltraiter et de blesser les chiens policiers

Article 13. Réglementation des animaux dangereux

Article 15. Protection des chiens-guides

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 5. Lutte contre la rage.

§ 47-5-70. Abrogé par la loi n ° 517 de 1992, § 4, à compter du 2 septembre 1992.

§§ 47-5-130, 47-5-140. Abrogé par la loi n ° 517 de 1992, § 4, à compter du 2 septembre 1992.

§§ 47-5-160, 47-5-170. Abrogé par la loi n ° 517 de 1992, § 4, à compter du 2 septembre 1992.

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 7. Éloigne les intrusions de bétail ou le transport en liberté. Article 1. Estrays.

Titre 50. Poisson, gibier et motomarine. Chapitre 11. Protection du gibier.

Article 1. Dispositions générales

Article 4. Chasse de nuit, harcèlement de la faune, infractions d'intrusion.

Chapitre 19. Dispositions spéciales de chasse et de pêche pour certains comtés et zones. Article 16. Chasse au cerf avec des chiens dans le comté de Lancaster

Titre 51. Parcs, loisirs et tourisme. Chapitre 3. Parcs d'État.

Liens sur d'autres pages:

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 1. Cruauté envers les animaux. Titre 16. Crimes et infractions. Chapitre 15. Infractions contre la moralité et la décence.

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 13. Maladies et infections. Article 1. Dispositions générales. § 47-13-160. Aptitude du chien ou du chat de compagnie enregistré à la vente définitions certifications remèdes.

Titre 16. Crimes et infractions. Chapitre 13. Faux, larcin, détournement de fonds, faux semblants et tricheurs. Article 1. Infractions diverses.

§ 16-13-60. Voler des chiens.

(1) Il est interdit à quiconque de voler un chien sur lequel une autre personne a un droit de propriété.

(2) Toute personne qui enfreint les dispositions du présent article sera réputée coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, sera condamnée à une amende ne dépassant pas cinq cents dollars ou à une peine d'emprisonnement ne dépassant pas six mois, ou les deux, à la discrétion de la cour.

HISTORIQUE: 1962 Code § 16-355.1 1972 (57) 2354.

Titre 23. Application de la loi et sécurité publique. Chapitre 1. Dispositions générales.

§ 23-1-100. Achat de limiers ou autres chiens par comté.

Les organes directeurs des différents comtés de cet État, lorsque, à leur avis, cela est nécessaire, exigeront du shérif qu'il achète une paire de limiers ou d'autres chiens utiles qui seront gardés au palais de justice et utilisés comme il le jugera opportun pour le suivi et l'arrestation de condamnés évadés et d'autres contrevenants fugitifs. Le conseil d'administration de chaque comté peut affecter la somme de cent dollars, si cela s'avère nécessaire, à l'achat de ces chiens.

HISTORIQUE: 1962 Code § 53-9 1952 Code § 53-9 1942 Code § 1958 1932 Code § 1958 Cr. C. '22 § 940 Cr. C. '12 § 945 Cr. C. '02 § 659 1897 (22) 427.

§ 23-23-140. Patrouilles d'équipes canines, certification.

(A) Aux fins de la présente section, «équipes canines de patrouille» désigne un officier certifié et un chien de patrouille spécifique contrôlé par le manieur travaillant ensemble dans l'exercice de fonctions d'application de la loi ou de correction. «Les équipes canines de patrouille» ne se réfèrent pas aux canines utilisées exclusivement pour le suivi ou la détection spécifique.

(B) La South Carolina Criminal Justice Academy doit vérifier que les équipes canines de patrouille ont été certifiées par une association de chiens policiers reconnue au niveau national ou une organisation similaire.

(C) Aucun organisme d'application de la loi ne peut utiliser des équipes canines de patrouille après le 1er juillet 2014, à moins que les équipes canines de patrouille aient satisfait à toutes les exigences de certification.

HISTORIQUE: Loi n ° 62 de 2013, § 2, eff. 12 juin 2013 Loi n ° 225 (H.3958) de 2014, § 1, eff. 2 juin 2014.

Titre 1. Administration du gouvernement. Chapitre 1. Dispositions générales. Article 9. Emblèmes d'État, engagement de drapeau d'État, célébrations officielles.

§ 1-1-655. Chien d'État officiel.

L'Epagneul Boykin est le chien officiel de l'État.

HISTORIQUE: Loi n ° 31 de 1985, § 1.

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 3. Chiens et autres animaux domestiques. Article 1. Réglementation par les comtés et les municipalités.

§ 47-3-10. Définitions.

Aux fins de cet article:

(1) Le terme «animal» est défini comme prévu au chapitre 1.

(2) «Refuge pour animaux» comprend tout local désigné par le comté ou le conseil municipal aux fins de la mise en fourrière, du soin, de l'adoption ou de l'euthanasie des chiens et des chats détenus sous l'autorité du présent article.

(3) «Chien» comprend tous les membres de la famille canine, y compris les renards et autres canidés.

a) Un chien est réputé «courir en liberté» s'il est hors des locaux du propriétaire ou du gardien et qu'il n'est pas sous le contrôle physique du propriétaire ou du gardien au moyen d'une laisse ou d'un autre dispositif de retenue similaire.

(b) Un chien est réputé être «sous contrainte» s'il se trouve dans les locaux de son propriétaire ou gardien ou s'il est accompagné de son propriétaire ou gardien et sous le contrôle physique du propriétaire ou du gardien au moyen d'une laisse ou d'un autre dispositif de retenue similaire .

(4) «Chat» comprend tous les membres de la famille féline.

(5) «Portée» signifie plusieurs descendants nés en même temps de la même mère.

(6) «Chien vicieux» désigne tout chien manifestant une inclination anormale à attaquer des personnes ou des animaux sans provocation.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-145.1 1972 (57) 2733 2000 Loi n ° 293, § 1, eff. 19 mai 2000 2019 Loi n ° 43 (S.105), § 2, eff. 16 mai 2019.

Le 2000 amendement a ajouté les désignations de paragraphes numériques, a ajouté les paragraphes (1) et (6), au paragraphe (2) ajouté "ou municipal" et ", adoption" et remplacé "euthanasie" par "destruction", au paragraphe 3, supprimé "quatre mois ou plus »et a apporté des modifications techniques non substantielles tout au long.

§ 47-3-20. Ordonnances locales sur le soin et le contrôle des animaux autorisés.

L'organe directeur de chaque comté ou municipalité de cet État peut édicter des ordonnances et promulguer des règlements pour le soin et le contrôle des chiens, des chats et d'autres animaux et prescrire des sanctions en cas de violation.

HISTORIQUE: Code de 1962 § 6-145 1972 (57) 2733 1975 (59) 235 Modifié par la loi de 2000 n ° 293, § 1, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a ajouté «ou municipalité», «soins et» et «, chats», et remplacé «animaux» par «animaux domestiques».

§ 47-3-30. Mise en place du financement des refuges pour animaux.

L'organe directeur du comté ou de la municipalité est autorisé à créer un refuge pour animaux pour le comté ou la municipalité aux fins de la mise en fourrière et de la mise en quarantaine des chiens et des chats en quarantaine et emploiera le personnel, y compris le personnel d'application, qui peut être nécessaire pour administrer les dispositions de Cet article. Si un refuge pour animaux est créé, des fonds pour créer et faire fonctionner le refuge et employer le personnel nécessaire peuvent être fournis dans les crédits annuels du comté ou de la municipalité.

HISTORIQUE: Code de 1962 § 6-145.2 1972 (57) 2733 Modifié par la loi de 2000 n ° 293, § 1, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000, dans la première phrase, ajoutait "ou municipalité" à deux endroits, "mise en fourrière et" et "" et mise en quarantaine des chats "et, dans la deuxième phrase, ajouté" ou municipal ".

§ 47-3-40. Mise en fourrière ou mise en quarantaine du chat ou du chien courant à grande libération au propriétaire.

Le personnel du refuge pour animaux du comté ou de la municipalité ou les agents gouvernementaux de contrôle des animaux doivent ramasser et mettre en fourrière ou mettre en quarantaine tout chien qui court en liberté ou qui met un chat en quarantaine. Pour obtenir la libération de son chien ou de son chat, un propriétaire ou un gardien doit convaincre le personnel du refuge pour animaux que le chien ou le chat est actuellement vacciné contre la rage et également payer des frais de mise en fourrière ou de quarantaine déterminés par l'organe directeur du comté ou de la municipalité. Le paiement de ces frais interdit les poursuites en vertu de l'article 47-3-50. Tous les droits perçus doivent être remis au trésorier du comté ou de la municipalité pour dépôt dans le fonds général du comté ou de la municipalité.

HISTORIQUE: Code de 1962 § 6-145.3 1972 (57) 2733 Modifié par la loi de 2000 n ° 293, § 1, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a réécrit cette section.

§ 47-3-50. Permettre aux chiens ou aux chats de courir avec une pénalité importante.

(A) Il est illégal dans tout comté ou municipalité d'adopter des dispositions relatives aux sanctions conformément aux dispositions du présent article pour tout propriétaire de chien ou de chat ou autre détenteur d'un chien ou d'un chat:

(1) permettre à son chien de courir en liberté hors de la propriété qu'il possède, loue ou contrôle

(2) garder un chien vicieux ou indiscipliné à moins d'être retenu par une clôture, une chaîne ou d'autres moyens de sorte que le chien ne puisse pas atteindre des personnes qui ne sont pas sur un terrain qu'il possède, loue ou contrôle

(3) libérer ou sortir de la retenue ou de la quarantaine sans autorisation appropriée tout chien ou chat ou résister au personnel du comté ou du refuge municipal se livrant à la capture et à la mise en fourrière ou à la mise en quarantaine d'un chien ou à la mise en quarantaine d'un chat.

(B) Quiconque enfreint les dispositions du présent article est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende de cinquante dollars pour une première infraction et pas plus de cent dollars pour chaque récidive.

HISTORIQUE: Code de 1962 § 6-145.4 1972 (57) 2733 Modifié par la loi de 2000 n ° 293, § 1, à compter du 19 mai 2000.

La modification de 2000 désignait les paragraphes (A) et (B) et redésignait les alinéas a) à c) comme les alinéas (1) à (3), dans le paragraphe (A), a ajouté des références partout à «municipalité», «chats», et «mise en fourrière», au paragraphe (B), a réécrit les dispositions relatives aux pénalités et a apporté des modifications techniques non substantielles tout au long.

§ 47-3-55. Le personnel du refuge pour animaux doit contacter le propriétaire en cas d'implantation connue d'une puce d'identification chez les chiens et les chats adoptés ou rachetés.

(A) Si un refuge pour animaux accepte ou entre en possession d'un chien ou d'un chat, le refuge doit immédiatement et soigneusement scanner le chien ou le chat à la recherche d'un tatouage, d'une micropuce implantée ou d'un dispositif similaire, qui fournit une preuve de propriété et, après avoir trouvé il doit immédiatement faire un effort de bonne foi pour contacter le propriétaire identifié comme l'exige la section 47-3-540.

(B) Si un refuge pour animaux ou ses dirigeants, administrateurs ou employés ont fait un effort de bonne foi pour se conformer aux dispositions du paragraphe (A), ils doivent être tenus à l'écart, ainsi que le fabricant, contre toute action en justice ou autrement, civile ou pénale, pour avoir omis de détecter une micropuce ou un dispositif similaire et d'entreprendre l'action spécifiée au paragraphe (A).

(C) Si un chien ou un chat est adopté ou racheté dans un refuge pour animaux, un vétérinaire agréé ou un employé d'un refuge pour animaux sous la direction d'un vétérinaire agréé peut implanter une puce électronique dans le chien ou le chat adopté ou échangé. Le refuge pour animaux doit enregistrer la date d'implantation de la puce électronique, le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de la personne qui adopte ou rachète le chien ou le chat, un numéro d'identification unique au chien ou au chat adopté ou racheté, le nom, l'adresse et le numéro de téléphone du refuge pour animaux qui a abrité le chien ou le chat avant l'adoption ou le rachat, et la date à laquelle le chien ou le chat a été adopté ou racheté. Le refuge pour animaux doit conserver un registre de toutes les micropuces implantées conformément au présent paragraphe.

(D) Le refuge pour animaux n'est pas tenu de respecter le paragraphe (A), si le scanner nécessaire n'est pas fourni gratuitement ou à un coût raisonnable déterminé par le comté ou la municipalité.

(E) Le propriétaire qui rachète son chien ou son chat doit choisir de se faire implanter une puce électronique.

HISTORIQUE: Ajouté par la loi de 2000 n ° 293, § 1, en vigueur le 19 mai 2000.

§ 47-3-60. Disposition des animaux mis en quarantaine ou mis en fourrière.

(A) Une fois qu'un animal a été mis en quarantaine conformément à la South Carolina Rabies Control Act et n'a pas été réclamé par son propriétaire, après que les employés du refuge pour animaux ont fait un effort de bonne foi pour contacter le propriétaire identifié comme l'exige la section 47-3-540, le les employés des refuges pour animaux, à moins que l'animal ne doive être gardé en attendant la décision d'un procès criminel ou civil impliquant l'animal ou à moins qu'une audience sur la disposition de l'animal ne soit tenue avant le procès, peuvent disposer de l'animal par adoption ou par euthanasie ou l'animal peut être confié à toute organisation établie dans le but de prendre soin des animaux, telle que la Humane Society.

(B) Nonobstant le paragraphe (C), une portée de chiens ou de chats non identifiables âgés de quatre mois ou moins peut être remise à toute organisation établie dans le but de prendre soin des animaux immédiatement, à condition que la litière soit remise à vie. à des fins de sauvegarde.

(C) Après qu'un animal a été mis en fourrière pendant cinq jours civils et n'a pas été réclamé par son propriétaire, et après que les employés du refuge pour animaux ont fait un effort de bonne foi pour contacter le propriétaire identifié comme l'exige l'article 47-3-540, le refuge pour animaux les employés, à moins que l'animal ne doive être gardé en attendant la disposition d'un procès criminel ou civil impliquant l'animal ou à moins qu'une audience sur la disposition de l'animal ne soit tenue avant le procès, peuvent disposer de l'animal par adoption ou par euthanasie ou l'animal peut être confiée à toute organisation créée dans le but de prendre soin des animaux, telle que la Humane Society.

(D) Les responsables du refuge doivent tenir des registres complets sur la disposition de tous les animaux mis en fourrière.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-145.5 1972 (57) 2733 2000 Loi n ° 293, § 1, eff. 19 mai 2000 2019 Loi n ° 43 (S.105), § 3, eff. 16 mai 2019.

L'amendement de 2000 a réécrit cette section.

§ 47-3-70. Pouvoirs départementaux et municipaux non limités par l'article.

Rien dans cet article ne peut être interprété comme limitant le pouvoir d'une municipalité ou d'un comté d'interdire aux animaux de courir en liberté, qu'ils aient ou non été vaccinés comme prévu dans cet article et rien dans cet article ne peut être interprété comme limitant le pouvoir de toute municipalité ou comté pour réglementer et contrôler davantage dans le comté ou la municipalité pour appliquer d'autres mesures supplémentaires de restriction et de contrôle de la rage.

HISTORIQUE: Code de 1962 § 6-145.6 1972 (57) 2733 Modifié par la loi de 2000 n ° 293, § 1, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a remplacé «animaux» par «chiens», ajouté les références aux comtés et apporté d'autres modifications non substantielles.

§ 47-3-75.Transfert de l'animal domestique dans un refuge pour animaux dix jours après la date à laquelle le propriétaire devait récupérer les animaux.

(A) Un animal livré à un vétérinaire, à un chenil, à un chenil pour chats, à un hôpital pour animaux, à une autre installation de soins pour animaux ou à une personne qui garde des animaux domestiques dans les locaux de la personne moyennant des frais peut être transféré dans un refuge pour animaux approprié. dix jours après la date à laquelle le propriétaire n'a pas récupéré l'animal comme convenu en vertu d'un contrat ou d'un accord écrit. L'animal ne peut être transféré que si le contrat ou l'accord écrit prévoit le transfert et si une tentative est faite pour aviser le propriétaire par courrier ordinaire et par courrier certifié à la dernière adresse connue du propriétaire à la date à laquelle le propriétaire n'a pas récupéré l'animal. comme convenu.

(B) Une personne qui monte à bord des animaux d'autrui conformément au paragraphe (A) affiche un avis écrit des dispositions du présent article à son établissement.

(C) Une personne qui omet de prendre un animal comme prévu au paragraphe (A), qui ne paie pas ses frais de pension en temps opportun, ou qui abandonne un animal dans un hôpital pour animaux, un chenil, un chenil , un autre établissement de soins pour animaux ou pension est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, peut être emprisonné pas plus de trente jours ou condamné à une amende ne dépassant pas deux cents dollars.

HISTORIQUE: Loi de 1992 n ° 354, § 1, eff. 4 mai 1992 1996 Loi n ° 436, § 1, en vigueur après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 6 juin 1996) Loi de 2000 n ° 293, § 1, à compter du 19 mai 2000.

La modification de 1996 a remplacé «son» par «la personne» à la fois dans la première phrase du paragraphe (A) et au paragraphe (B) du paragraphe (A) inséré «à« précédant »une personne qui embarque» dans la première phrase, et Remplacé «et par courrier certifié chez le propriétaire» par «chez lui» dans la deuxième phrase du paragraphe (B) remplacé par «conformément au paragraphe (A)» par «tel que décrit dans le présent article» et le paragraphe (C) a été ajouté.

L'amendement de 2000 a réimprimé cette section sans changement apparent.

§ 47-3-110. Responsabilité du propriétaire ou de la personne ayant un chien sous sa garde ou sa garde.

(A) Si une personne est mordue ou attaquée par un chien alors qu'elle se trouve dans un lieu public ou se trouve légalement dans un lieu privé, y compris la propriété du propriétaire du chien ou de la personne qui a le chien sous la garde ou la garde de la personne, le Le propriétaire du chien ou la personne qui a le chien sous la garde ou la garde de la personne est responsable des dommages subis par la personne mordue ou attaquée d'une autre manière. Aux fins du présent article, une personne mordue ou autrement attaquée se trouve légalement dans un endroit privé, y compris la propriété du propriétaire du chien ou de la personne qui a le chien sous la garde ou la garde de la personne, lorsque la personne mordue ou autrement attaquée se trouve sur la propriété. dans l'exercice d'un devoir imposé à la personne par les lois de cet État, les ordonnances d'une subdivision politique de cet État, les lois des États-Unis d'Amérique, y compris, mais sans s'y limiter, les règlements postaux, ou lorsque la personne mordue ou autrement attaqué est sur la propriété à l'invitation, expresse ou implicite, du propriétaire ou d'un locataire ou résident légitime de la propriété.

(B) Cette section ne s'applique pas si, au moment où la personne est mordue ou attaquée d'une autre manière:

(1) la personne qui a été attaquée a provoqué ou harcelé le chien et cette provocation était la cause immédiate de l'attaque ou

(2) le chien travaillait à titre d'application de la loi auprès d'un organisme gouvernemental et dans l'exercice de ses fonctions officielles à condition que:

(a) l'attaque du chien est en conformité directe et complète avec le commandement légal d'un officier canin dûment certifié

(b) le chien est dressé et certifié selon les normes adoptées par le South Carolina Law Enforcement Training Council

(c) l'organisme gouvernemental a adopté une politique écrite sur l'utilisation nécessaire et appropriée des chiens dans les tâches officielles d'application de la loi du chien

(d) les actions du maître-chien ou du chien ne violent pas la politique écrite de l'agence

(e) les actions du maître-chien ou du chien ne constituent pas une force excessive et

(f) l'attaque ou la morsure ne se produit pas sur un tiers spectateur.

HISTORIQUE: Loi n ° 343 de 1986 Loi n ° 62 de 2013, § 1, en vigueur le 12 juin 2013.

§ 47-3-210. Il est interdit de garder un chien de berger.

Nul ne doit acheter, vendre, recevoir, céder ou autrement posséder, contrôler, avoir ou garder en possession un chien communément appelé «mouton» et connu pour être tel. La violation, sciemment, à l'un ou à tous les égards de l'interdiction ci-dessus sera un délit passible, sur déclaration de culpabilité, d'une amende ne dépassant pas cent dollars ou d'une peine d'emprisonnement ne dépassant pas trente jours.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-101 1952 Code § 6-101 1942 Code § 1178 1932 Code § 1178 Cr. C. '22 § 68 Cr. C. '12 § 212 1909 (26) 121.

§ 47-3-220. Un chien trouvé en train d'inquiéter ou de détruire des moutons peut être tué.

Toute personne qui pourrait trouver un chien en train de s'inquiéter ou de détruire un mouton dans cet État peut tuer ce chien et cette personne ne doit, pour ce faire, être tenue de répondre à aucune action, civile ou pénale.

HISTOIRE: 1962 Code § 6-102 1952 Code § 6-102 1942 Code § 3422 1932 Code § 3422 Civ. C. '22 § 1038 Civ. C. '12 § 3437 Civ. C. '02 § 2351 G. S. 1701 R. S. 1835 1878 (16) 563.

§ 47-3-230. Responsabilité du propriétaire d'un chien abatteur de moutons pour paiement au propriétaire de moutons tués ou blessés.

Le propriétaire ou la personne ayant à sa charge ou gardant un chien est tenu de payer à la personne endommagée le double de la valeur de tout mouton qui pourrait être tué ou blessé par ce chien, à récupérer par une action à la poursuite de la personne endommagée. dans tout tribunal compétent. Dans toutes ces actions, le recouvrement de dix dollars ou plus entraînera des frais.

HISTOIRE: 1962 Code § 6-104 1952 Code § 6-104 1942 Code § 3423 1932 Code § 3423 Civ. C. '22 § 1039 Civ. C. '12 § 3438 Civ. C. '02 § 2352 G. S. 1702 R. S. 1836 1859 (12) 826.

§ 47-3-310. Élimination ou retrait des chiens sauvages de certaines propriétés.

Sur les zones de gestion du gibier, les propriétés appartenant à l'État et les propriétés des propriétaires fonciers privés et des locataires à bail, à la demande de ces propriétaires fonciers et locataires à bail, des agents spécialement formés de la Division de l'application des ressources naturelles du ministère des Ressources naturelles peuvent pénétrer dans ces zones et propriétés pour le but d'enquêter sur les chiens qui courent en liberté sur la propriété. Si les chiens sont déterminés comme étant des chiens sauvages (un chien qui est revenu à l'état sauvage) et constituent une menace pour la vie ou la santé du bétail, de la faune ou des humains, les agents de l'autorité peuvent retirer le chien sauvage de la propriété ou en disposer. de la manière la plus humaine déterminée par le ministère.

HISTORIQUE: Loi n ° 147 de 1979 § 1 Loi n ° 181 de 1993, § 1166, en vigueur le 1er juillet 1994.

L'amendement de 1993 a remplacé les «agents de conservation du Département des ressources fauniques et marines» par «agents d'application de la loi de la Division de l'application des ressources naturelles du ministère des Ressources naturelles» et «conservation» par «application».

§ 47-3-320. Formation des agents de conservation pour éliminer la responsabilité des chiens des agents.

Deux agents d'application de la loi de la Division de l'application des ressources naturelles du ministère des Ressources naturelles de chacune des vingt-huit unités d'application de la loi de l'État seront formés par le ministère à l'identification, la capture et l'élimination sans cruauté des chiens sauvages et ces agents auront la responsabilité de répondre à toutes les plaintes concernant les chiens sauvages dans les limites géographiques de leurs unités d'application de la loi respectives. Ces agents chargés de l'application de la loi seront exonérés de toute responsabilité personnelle pouvant survenir pendant l'exécution légale de leurs fonctions en vertu de la présente loi, sauf en cas de négligence grave.

HISTORIQUE: Loi n ° 147 de 1979 § 2 Loi n ° 181 de 1993, § 1167, en vigueur le 1er juillet 1994.

L'amendement de 1993 a remplacé les «agents de conservation» par «les agents d'application de la loi de la Division de l'application des lois sur les ressources naturelles du ministère des Ressources naturelles» et «la conservation» par «l'application de la loi».

§ 47-3-410. Refuge pour animaux défini.

Le terme «refuge pour animaux» désigne tout lieu ou local tenu pour le soin, la garde, la mise en fourrière, l'hébergement ou la pension de tout animal, que les locaux appartiennent ou soient gérés par une municipalité, un comté, une association privée, une institution, une organisation humanitaire ou tout autre autre entreprise ou société.

HISTORIQUE: Loi n ° 357 de 1980, § 1 Modifiée par la loi de 2000 n ° 293, § 2, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a ajouté «logement» et «ou toute autre entreprise ou société», remplacé «tout animal» par «animaux errants, négligés ou abandonnés» et apporté des modifications non substantielles.

§ 47-3-420. Méthodes d'euthanasie autorisées.

(A) Seules les méthodes d'euthanasie suivantes peuvent être utilisées pour tuer les animaux mis en fourrière ou mis en quarantaine dans les refuges pour animaux, et la procédure applicable à la méthode choisie doit être strictement suivie:

(1) Pentobarbital sodique ou un dérivé de celui-ci au moyen:

a) injection intraveineuse par aiguille hypodermique d'une solution létale

(b) injection intrapéritonéale par aiguille hypodermique de solution létale en dernier recours uniquement lorsque la localisation d'une injection dans la veine est difficile ou impossible

(c) injection intracardique par aiguille hypodermique si le chien ou le chat est inconscient

d) l'injection intraveineuse de ces solutions doit être spécifiquement injectée selon les instructions des fabricants pour les injections intraveineuses

e) un animal peut être soumis à une sédation avec une substance approuvée et sans cruauté avant que l'euthanasie ne soit pratiquée

(f) les solutions ne peuvent pas être administrées par voie intrathoracique, intrapulmonaire, sous-cutanée, intramusculaire, intrarénale, intrasplénique ou intrathécale ou par toute autre voie d'injection non vasculaire, sauf comme indiqué ci-dessus

(g) l'administration des injections doit être effectuée uniquement par un vétérinaire agréé ou par un technicien en euthanasie ou un employé du ministère des Ressources naturelles, formé et certifié à cet effet dans un cours de formation sur l'euthanasie dispensé par un vétérinaire agréé de Caroline du Sud ou une personne ou une entité approuvée par le State Board of Veterinary Examiners, qui doit inclure une formation sur la tranquillisation des animaux. Une personne certifiée conformément à ce sous-point doit continuer à maintenir ses compétences en suivant avec succès un cours de formation dispensé par un vétérinaire agréé de Caroline du Sud ou une personne ou une entité approuvée par le State Board of Veterinary Examiners tous les cinq ans.

h) toutes les injections doivent être administrées à l'aide d'une aiguille hypodermique non endommagée d'une taille adaptée à la taille et à l'espèce de l'animal

(i) un refuge pour animaux, une agence gouvernementale de contrôle des animaux ou le ministère des Ressources naturelles (département) peut obtenir du pentobarbital sodique ou un dérivé ou un agent tranquillisant par licence directe. Le refuge pour animaux, l'agence gouvernementale de contrôle des animaux ou le département doit demander un certificat d'enregistrement de substances contrôlées auprès de la Drug Enforcement Administration (DEA) fédérale et un enregistrement des substances contrôlées par l'État auprès du Département de la santé et du contrôle de l'environnement (DHEC). Si un refuge pour animaux, une agence gouvernementale de contrôle des animaux ou le département se voit délivrer un certificat par la DEA et un enregistrement par la DHEC conformément à ce sous-point, le refuge pour animaux, le directeur de l'agence gouvernementale de contrôle des animaux ou son délégué, et le demandeur du département sont responsables de: tenir leurs registres respectifs concernant l'inventaire, le stockage et l'administration des substances contrôlées. Un refuge pour animaux, une agence gouvernementale de contrôle des animaux et son technicien certifié en euthanasie, ainsi que le département et ses employés certifiés sont soumis à l'inspection et à l'audit de la DHEC et de la DEA concernant la tenue de registres, l'inventaire, le stockage et l'administration des substances contrôlées utilisées sous l'autorité de ce article

j) l'administration orale de pentobarbital sodique est autorisée aux fins d'anesthésie des animaux, à condition qu'une dose létale de pentobarbital sodique soit administrée pour euthanasier l'animal et

(k) le monoxyde de carbone gazeux, le dioxyde de carbone gazeux ou d'autres inhalants non anesthésiques ne peuvent pas être utilisés pour pratiquer l'euthanasie.

(2) Une substance dont il a été cliniquement prouvé qu'elle est aussi humaine que le pentobarbital sodique et qui a été officiellement reconnue comme telle par l'American Veterinary Medical Association peut être utilisée à la place du pentobarbital sodique pour pratiquer l'euthanasie sur les chiens et les chats, mais le chlorure de succinylcholine, Le curare, les mélanges curariformes, le monoxyde de carbone gazeux, le dioxyde de carbone gazeux ou toute substance agissant comme un agent de blocage neuromusculaire ne peuvent pas être utilisés sur un chien ou un chat à la place du pentobarbital de sodium à des fins d'euthanasie.

(3) Le tir ne peut être utilisé dans un endroit autre qu'un abri comme moyen d'euthanasie que dans une situation d'urgence pour éviter des souffrances extrêmes ou dans laquelle la sécurité des personnes ou d'autres animaux est menacée ou lorsque cela est jugé nécessaire par le Sud. Département des ressources naturelles de la Caroline pour éliminer ou contrôler la population d'animaux sauvages.

(4) Dans les cas de circonstances extraordinaires où un chien ou un chat présente un risque ou un danger extrême pour le vétérinaire, le médecin ou le profane qui procède à l'euthanasie, la personne est autorisée à utiliser toute autre substance ou procédure nécessaire pour pratiquer l'euthanasie le un chien ou un chat dangereux.

(B) Dans l'une des méthodes énumérées précédemment, un animal ne peut pas être laissé sans surveillance entre le moment où les procédures d'euthanasie ont commencé et le moment où la mort survient, et le corps de l'animal ne peut être éliminé tant que la mort n'est pas confirmée par un technicien d'euthanasie certifié.

(C) En aucun cas, une chambre utilisant du monoxyde de carbone ou un autre gaz mortel en bouteille commerciale ou une chambre qui provoque une modification de l'oxygène corporel au moyen d'une modification de la pression atmosphérique ou qui est connectée à un moteur à combustion interne et utilise l'échappement du moteur pour les fins d'euthanasie soient autorisées.

HISTORIQUE: Loi n ° 357 de 1980, § 2 Loi n ° 181 de 1993, § 1168, eff. 1er juillet 1994 2000 Loi n ° 293, § 2, eff. 19 mai 2000 2016 Loi n ° 175 (H.3343), § 1, à compter du 23 mai 2016.

§ 47-3-430. Disposition régissant les abris.

Tous les refuges pour animaux sont soumis aux dispositions du chapitre 1 du titre 47.

HISTORIQUE: Loi n ° 357 de 1980, § 3 Modifiée par la loi de 2000 n ° 293, § 2, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a réécrit cette section.

§ 47-3-440. Injonction de sanctions.

Nul ne peut tuer un animal mis en fourrière ou mis en quarantaine dans un refuge pour animaux par quelque moyen que ce soit, sauf dans les cas prévus par cet article. Toute personne qui enfreint les dispositions du présent article est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, est passible des sanctions prévues au chapitre 1, titre 47, pour chaque animal tué. Le procureur général de la Caroline du Sud peut intenter une action pour interdire la violation de cet article.

HISTORIQUE: Loi n ° 357 de 1980, § 4 Modifiée par la loi de 2000 n ° 293, § 2, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a réécrit cette section.

§ 47-3-450. Des exceptions.

Les dispositions de cet article ne s'appliquent pas aux personnes engagées dans des activités scientifiques par des établissements d'enseignement supérieur.

HISTORIQUE: Loi n ° 357 de 1980, § 5 Modifiée par la loi de 2000 n ° 293, § 2, à compter du 19 mai 2000.

L'amendement de 2000 a remplacé «doit» par «faire».

§ 47-3-470. Descriptions.

a) une installation gérée par ou sous contrat pour l'État ou un comté, une municipalité ou une autre subdivision politique de l'État dans le but de mettre en fourrière ou d'héberger des chiens, chats et chats saisis, errants, sans abri, abandonnés ou indésirables, et autres animaux

b) un hôpital ou une clinique vétérinaire exploité par un vétérinaire ou des vétérinaires qui fonctionne aux fins énoncées au point a) en plus de ses fins habituelles

(c) une installation exploitée, possédée ou entretenue par une société humanitaire constituée en société, une société de protection des animaux ou une autre organisation à but non lucratif dans le but d'assurer et de promouvoir le bien-être, la protection et le traitement sans cruauté des animaux.

(2) «Société humanitaire» désigne une organisation à but non lucratif non constituée en société qui existe dans le but de prévenir la cruauté envers les animaux.

(3) «Organisme de sauvetage public ou privé» désigne les hébergeurs d'animaux indésirables de toute race, y compris les croisements, qui fournissent nourriture, abri et confinement à un groupe de chiens, à un groupe de chats ou à une combinaison de chiens et de chats.

(4) «Animal sexuellement mature» désigne un chien ou un chat qui a atteint l'âge de cent quatre-vingts jours ou six mois ou plus.

(5) «Stérilisation» signifie l'ablation chirurgicale des organes reproducteurs d'un chien ou d'un chat afin de rendre l'animal incapable de se reproduire.

HISTORIQUE: Loi n ° 271 de 1998, § 1, effective après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 8 avril 1998) Loi de 2019 n ° 43 (S.105), § 7, effet 16 mai 2019.

§ 47-3-480. Dispositions pour dérogations à la stérilisation Paiement des frais de notification ultérieure de la stérilisation pour les animaux non stériles au moment de leur acquisition.

(A) Un refuge pour animaux public ou privé, une agence de contrôle des animaux gérée par une subdivision politique du présent État, une société humanitaire ou une organisation de sauvetage publique ou privée doit prendre des dispositions pour la stérilisation de tous les chiens ou chats acquis auprès du refuge, de l'agence, de la société , ou organisation de sauvetage par:

(1) assurer la stérilisation par un vétérinaire agréé avant de renoncer à la garde de l'animal ou

(2) conclure un accord écrit avec la personne qui acquiert l'animal garantissant que la stérilisation sera effectuée par un vétérinaire agréé dans les trente jours suivant l'acquisition d'un animal sexuellement mature ou au plus tard six mois, sauf sur une déclaration écrite émise par un vétérinaire agréé déclarant qu'une telle chirurgie menacerait la vie de l'animal.

(B) Cette section ne s'applique pas à un animal privé que le refuge, l'agence, la société ou l'organisation de sauvetage peut avoir en sa possession pour quelque raison que ce soit si le propriétaire de l'animal prétend ou présente des preuves que l'animal est sa propriété.

(C) Tous les frais de stérilisation conformément au présent article sont à la charge de la personne qui acquiert l'animal et, s'ils sont effectués avant l'acquisition, peuvent être inclus dans les frais facturés par le refuge, l'agence, la société ou l'organisation de sauvetage de l'animal.

(D) Une personne qui acquiert un animal dans un refuge, une agence, une société ou une organisation de sauvetage qui n'est pas stérile au moment de l'acquisition doit soumettre à l'abri, à l'agence, à la société ou à l'organisation de sauvetage une déclaration signée du titulaire de permis. vétérinaire effectuant la stérilisation requise au paragraphe (A) dans les sept jours suivant la stérilisation, attestant que la stérilisation a été effectuée.

HISTORIQUE: Loi n ° 271 de 1998, § 1, effective après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 8 avril 1998) Loi de 2019 n ° 43 (S.105), § 8, effet 16 mai 2019.

§ 47-3-490.Non-respect des recours.

Une personne qui ne se conforme pas à la section 47-3-480 (A) (2) ou 47-3-480 (D) doit renoncer à la propriété du (des) chien (s) ou chat (s) acquis auprès du refuge, de l'agence ou de la société. , ou organisation de sauvetage qui a adopté l'animal au propriétaire. En plus de la perte de propriété, la personne qui a acquis l'animal doit payer au refuge, à l'agence, à la société ou à l'organisation de sauvetage la somme de deux cents dollars à titre de dommages-intérêts. Ces recours s'ajoutent à tous les autres recours légaux ou équitables dont peuvent disposer le refuge, l'agence, la société ou l'organisation de sauvetage en cas de violation de l'accord écrit tel que prévu à la section 47-3-480 (A) (2). ou le non-respect de la section 47-3-480 (D).

HISTORIQUE: Loi n ° 271 de 1998, § 1, effective après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 8 avril 1998) Loi de 2019 n ° 43 (S.105), § 9, effet 16 mai 2019).

§ 47-3-500. Adoption de politiques supplémentaires par d'autres entités.

Cet article n'interdit pas l'adoption par une subdivision politique de cet État de politiques de logement plus strictes que les exigences de cet article.

HISTORIQUE: Ajouté par la loi n ° 271 de 1998, § 1, en vigueur après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 8 avril 1998).

§ 47-3-510. Le propriétaire peut enregistrer des frais de chien.

Le propriétaire de tout chien ou chenil peut, sur paiement d'une redevance à déterminer par le Département des ressources naturelles de la Caroline du Sud (département), ne dépassant pas cinq dollars par chien ou vingt dollars par chenil, faire enregistrer son chien par le département et le numéro d'enregistrement tatoué dans l'une des oreilles du chien ou sur toute autre partie clairement visible du corps qui serait considérée comme la plus appropriée pour l'espèce de chien respective. Le département tient des registres des noms et adresses des propriétaires de chenils enregistrés.

HISTORIQUE: Loi n ° 446 de 1984, § 1 Loi n ° 28 de 1985 Loi n ° 181 de 1993, § 1169, à compter du 1er juillet 1994.
EFFET DE LA MODIFICATION

L'amendement de 1993 a remplacé «Département des ressources naturelles» par «Département des ressources fauniques et marines».

§ 47-3-520. Disponibilité du dossier d'inscription.

Le département doit mettre ce fichier à la disposition des agences ou départements de contrôle des animaux du comté, de la ville ou de la subdivision et des particuliers. Le coût total doit être évalué par les propriétaires de chiens dans les frais d'inscription.

HISTORIQUE: Loi n ° 446 de 1984, § 2.

§ 47-3-530. Pénalités pour avoir volé ou tué un chien identifiable.

Toute personne qui vole un chien positivement identifiable est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamnée à une amende d'au moins cinq cents dollars ni supérieure à mille dollars ou emprisonnée pendant au moins trente jours, ni plus de six mois, ou les deux.

Toute personne tuant un chien alors que son propriétaire peut être identifié au moyen d'un collier contenant des informations suffisantes ou d'une autre forme d'identification positive est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamnée à une amende d'au moins cinq cents dollars ni supérieure à mille dollars ou emprisonnée. pas moins de trente jours ni plus de six mois, ou les deux. Ce paragraphe ne s'applique pas à la mise à mort d'un chien menaçant ou causant des blessures corporelles ou des dommages matériels.

HISTORIQUE: Loi n ° 446 de 1984, § 3.

§ 47-3-540. Destruction d'un chien identifiable par un agent de contrôle des animaux avis préalable du propriétaire.

Les agents de contrôle des animaux ne doivent détruire aucun chien positivement identifiable avant d'avoir avisé le propriétaire à sa dernière adresse connue par courrier recommandé qu'ils ont le chien en leur possession. Le propriétaire doit aviser l'agent de contrôle des animaux dans les deux semaines qu'il viendra chercher son chien. Si le propriétaire ne récupère pas son chien dans les deux semaines suivant la notification à l'agent de contrôle des animaux, le chien peut être détruit. Les coûts raisonnables associés à la période de détention prolongée ci-dessus, y compris les frais d'envoi de l'avis requis, doivent être payés avant que le chien ne soit retourné à son propriétaire, ou à la personne désignée par le propriétaire, en plus de tous les autres coûts, amendes, frais ou autres frais établis. .

HISTORIQUE: Loi n ° 446 de 1984, § 4.

§ 47-3-550. Promulgation de règlements.

Le Département des ressources naturelles de la Caroline du Sud peut promulguer des règlements pour appliquer les dispositions du présent chapitre.

HISTORIQUE: Loi n ° 446 de 1984, § 5 Loi n ° 181 de 1993, § 1170, en vigueur le 1er juillet 1994.

L'amendement de 1993 a remplacé «Département des ressources naturelles» par «Département des ressources fauniques et marines».

§ 47-3-610. Il est interdit de narguer, tourmenter, taquiner, battre, frapper ou administrer une drogue désensibilisante à un chien ou un cheval policier.

Il est illégal pour une personne de se moquer, de tourmenter, de taquiner, de battre, de frapper, d'administrer ou de soumettre une drogue, un produit chimique ou une substance désensibilisante à un chien ou à un cheval utilisé par un service ou une agence d'application de la loi dans l'exécution de fonctions ou fonctions du ministère ou de l'organisme ou lorsqu'un chien est placé dans un chenil en congé ou qu'un cheval est placé dans une écurie hors service, ou pour gêner ou se mêler d'un chien ou d'un cheval utilisé par un service ou un organisme d'application de la loi dans le l'exercice des fonctions ou des tâches du ministère ou de l'organisme.

HISTORIQUE: Loi n ° 512 de 1988, eff. 9 mai 1988 1995 Loi n ° 68, § 2, eff. 12 juin 1995.

L'article 47-3-610, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-710 sur instruction du commissaire au code.

La modification de 1995 a rendu cet article applicable aux chevaux.

§ 47-3-620. Il est interdit de torturer, mutiler, blesser, invalider, empoisonner ou tuer un chien ou un cheval policier.

Il est illégal pour une personne de torturer, mutiler, blesser, invalider, empoisonner ou tuer volontairement ou par malveillance un chien ou un cheval utilisé par un service ou une agence d'application de la loi dans l'exercice des fonctions ou devoirs du ministère ou lorsqu'un chien est placé dans un chenil hors service ou un cheval est placé dans une écurie hors service. Cependant, un policier ou un vétérinaire peut pratiquer l'euthanasie dans des situations d'urgence où un retard causerait au chien ou au cheval des souffrances et des douleurs excessives.

HISTORIQUE: Loi n ° 512 de 1988, eff. 9 mai 1988 1995 Loi n ° 68, § 3, eff. 12 juin 1995.

L'article 47-3-620, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-720 sur instruction du commissaire au code.

La modification de 1995 a rendu cet article applicable aux chevaux.

§ 47-3-630. Pénalités.

Une personne qui enfreint l'une des dispositions du présent article, à l'exception de l'article 47-3-620, est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamnée à une amende d'au moins cinq cents dollars ni supérieure à mille dollars ou emprisonnée au moins. plus de trente jours ni plus de six mois, ou les deux. Une personne qui enfreint les dispositions de l'article 47-3-620 est coupable d'un crime et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamnée à une amende d'au moins deux mille dollars ni supérieure à cinq mille dollars et emprisonnée au moins un an et au plus cinq ans. .

HISTORIQUE: Loi n ° 512 de 1988, en vigueur le 9 mai 1988 1995 Loi n ° 68, § 1, en vigueur le 12 juin 1995 2008 Loi n ° 259, § 3, en vigueur après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 5 juin 2008).

L'article 47-3-630, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-730 sur instruction du commissaire au code.

§ 47-3-710. Définitions.

(A) Tel qu'il est utilisé dans cet article, «animal dangereux» désigne un animal de la famille des canins ou des félins:

(1) dont le propriétaire sait ou devrait raisonnablement savoir qu'il a une propension, une tendance ou une disposition à attaquer sans provocation, à causer des blessures ou à mettre en danger la sécurité des êtres humains ou des animaux domestiques.

a) commet une attaque non provoquée qui cause des blessures corporelles à un être humain et l'attaque se produit dans un endroit autre que celui où l'animal est confiné comme l'exige l'article 47-3-720 ou

(b) commet des actes non provoqués dans un endroit autre que le lieu où l'animal est confiné comme l'exige l'article 47-3-720 et ces actes amènent une personne à croire raisonnablement que l'animal attaquera et causera des blessures corporelles à un être humain

(3) qui est possédée ou hébergée principalement ou en partie à des fins de combat ou qui est entraînée au combat.

(B) "Animal dangereux" ne comprend pas:

(1) un animal utilisé exclusivement à des fins agricoles ou

(2) un animal qui attaque une personne qui fait une intrusion ou qui semble être une intrusion. Un intrus est une personne qui ne se trouve pas légalement dans les locaux du propriétaire, comme indiqué à la section 47-3-770 (A).

(C) Un animal n'est pas un "animal dangereux" uniquement en raison de sa race ou de son espèce.

(D) Tel qu'utilisé dans cet article, «propriétaire» signifie une personne qui possède ou a la garde ou le contrôle de l'animal.

(E) Tel qu'utilisé dans cet article, «blessure» ou «blessure corporelle» signifie (1) des os cassés, (2) des lacérations, (3) des perforations de la peau, ou (4) toute blessure physique entraînant la mort.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992.

L'article 47-3-610, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-710 sur instruction du commissaire au code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

§ 47-3-720. Animal dangereux de ne pas aller non confiné dans des locaux d'exceptions définies «non confinées».

Aucune personne possédant ou hébergeant ou ayant les soins ou la garde d'un animal dangereux ne peut permettre à l'animal de se déplacer librement dans ses locaux. Un animal dangereux est «non confiné» tel qu'utilisé dans cette section si l'animal n'est pas confiné en toute sécurité à l'intérieur ou confiné dans une clôture solidement fermée ou dans un enclos ou une zone de course bien fermé et verrouillé dans les locaux de la personne. L'enclos ou la zone de parcours doit être clairement indiqué comme contenant un animal dangereux et doit être conçu pour empêcher l'entrée du grand public, y compris les enfants, et pour empêcher la fuite ou la libération de l'animal. Cependant, cette section ne s'applique pas à un animal appartenant à une entreprise de sécurité agréée et en patrouille dans une zone confinée.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992.

L'article 47-3-620, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-720 sur instruction du commissaire au code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

§ 47-3-730. Animal dangereux interdit hors des locaux à moins d'être retenu en toute sécurité.

Aucune personne possédant ou hébergeant ou ayant la garde d'un animal dangereux ne peut permettre à l'animal de sortir de ses locaux à moins que l'animal ne soit immobilisé en toute sécurité et que les exigences de la section 47-3-760 (E) soient respectées.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992 1996 Loi n ° 382, ​​§ 1, eff. 4 juin 1996.

L'article 47-3-630, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-730 sur instruction du commissaire au code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

L'amendement de 1996 a ajouté «et les exigences de la section 47-3-760 (E) sont satisfaites» après «à moins que l'animal ne soit immobilisé en toute sécurité».

§ 47-3-740. Posséder ou héberger un animal pour combattre ou attaquer des humains ou des animaux domestiques interdit la vente, l'élevage, l'achat ou la tentative d'achat, ou l'intention de faire de même, des exceptions interdites.

(A) Nul ne peut posséder ou héberger un animal dans le but de combattre ou de dresser, de tourmenter, de blairer, d'appât ou d'utiliser un animal dans le but de provoquer ou d'encourager l'animal à des attaques non provoquées contre des êtres humains ou des animaux domestiques.

(B) Nul ne peut posséder dans l'intention de vendre, d'offrir à la vente, d'élever ou d'acheter ou de tenter d'acheter un animal dangereux connu.Cependant, ce paragraphe ne s'applique pas à une personne autorisée à posséder et à élever un animal selon les classifications. spécifié et réglementé par le Département de l'agriculture des États-Unis en vertu de la loi sur le bien-être des animaux, codifiée au titre 7 du Code des États-Unis.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992.

L'article 47-3-640, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-740 sur instruction du commissaire au code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

§ 47-3-750. Saisie et mise en fourrière d'un animal dangereux.

(A) Si un agent d'application de la loi, un agent de contrôle des animaux ou un agent de contrôle des animaux sous contrat avec un gouvernement de comté ou une municipalité pour fournir des services de contrôle des animaux a des raisons probables de croire qu'un animal dangereux est hébergé ou soigné en violation de l'article 47 -3-720 ou 47-3-740 ou 47-3-760 (E), l'agent ou l'officier peut saisir le tribunal compétent pour ordonner la saisie et la mise en fourrière de l'animal dangereux pendant que le procès est en cours.

(B) Si un agent d'application de la loi, un agent de contrôle des animaux ou un agent de contrôle des animaux sous contrat avec un gouvernement de comté ou une municipalité pour fournir des services de contrôle des animaux a des raisons probables de croire qu'un animal dangereux est hébergé ou hébergé en violation de l'article 47- 3-730, l'agent ou l'agent peut saisir et mettre en fourrière l'animal dangereux pendant que le procès est en cours.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992 1996 Loi n ° 382, ​​§ 3, eff. 4 juin 1996.

L'article 47-3-650, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-750 sur instruction du commissaire au Code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

L'amendement de 1996, dans les paragraphes (A) et (B), a inséré ", agent de contrôle des animaux ou agent de contrôle des animaux sous contrat avec un gouvernement de comté ou municipal pour fournir des services de contrôle des animaux" après "agent d'application de la loi" et remplacé "il" avec «l'agent ou l'officier».

§ 47-3-760. Enregistrement des sanctions des animaux dangereux.

(A) Quiconque enfreint l'article 47-3-720 ou 47-3-730 ou le paragraphe (E) du présent article ou qui est le propriétaire d'un animal dangereux qui attaque et blesse un animal domestique est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, pour une première infraction, doit être condamné à une amende d'au plus deux cents dollars ou à un emprisonnement d'au plus trente jours et, sur déclaration de culpabilité d'une infraction subséquente, à une amende de mille dollars dont aucun ne peut être suspendu ou remis.

(B) Une personne qui est le propriétaire d'un animal dangereux qui attaque et blesse un être humain en violation de l'article 47-3-710 (A) (2) (a) ou une personne qui enfreint l'article 47-3-740:

(1) pour une première infraction, est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende d'au plus cinq mille dollars ou à un emprisonnement d'au plus trois ans

(2) pour une deuxième infraction ou une récidive, est coupable d'un crime et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende d'au plus dix mille dollars ou à un emprisonnement d'au plus cinq ans.

(C) Un animal dangereux qui attaque un être humain ou un animal domestique peut être condamné à être détruit lorsque, selon le jugement du tribunal, l'animal dangereux représente une menace continue de préjudice grave pour les êtres humains ou les animaux domestiques.

(D) Une personne reconnue coupable d'avoir enfreint le présent article doit payer toutes les dépenses, y compris, mais sans s'y limiter, le logement, la nourriture, les frais vétérinaires pour la pension et les frais vétérinaires nécessités par la saisie d'un animal pour la protection du public, les frais médicaux encourus par une victime suite à une attaque par un animal dangereux, et autres dépenses nécessaires à la destruction de l'animal.

(E) Une personne possédant un animal dangereux doit enregistrer l'animal auprès de l'autorité locale d'application de la loi du comté dans lequel réside le propriétaire. Les conditions d'enregistrement doivent être déterminées par l'organe directeur du comté. Cependant, la demande d'enregistrement doit être accompagnée d'une preuve d'assurance responsabilité civile ou d'un cautionnement d'au moins cinquante mille dollars assurant ou sécurisant le propriétaire pour les blessures corporelles infligées par l'animal dangereux. L'organisme directeur du comté doit fournir au propriétaire qui enregistre l'animal dangereux une étiquette de licence en métal et un certificat. L'étiquette de licence en métal doit en tout temps être attachée à un collier ou un harnais porté par l'animal dangereux pour lequel le certificat et l'étiquette ont été délivrés.

(F) Rien dans ce chapitre n'est conçu pour abroger les recours civils disponibles en vertu de la loi ou de la common law.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992 1993 Loi n ° 184, § 101 eff. 1er janvier 1994 1996 Loi n ° 382, ​​§§ 2 et 4, à partir du 4 juin 1996.

L'article 47-3-660, édicté par la loi n ° 515, § 1 de 1988, a été rebaptisé article 47-3-760 sur instruction du commissaire au code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

L'amendement de 1993 a réécrit le paragraphe (B) de manière à changer les portions des crimes aux délits, pour se conformer au nouveau système de classification des crimes.

L'amendement de 1996 au paragraphe (B) insère «ou une personne qui enfreint l'article 47-3-740» dans le paragraphe (E), dans la troisième phrase inséré «ou caution» après «preuve d'assurance responsabilité» et «ou garantie» après «assurer», dans la quatrième phrase supprimé «En outre» avant «Le comté», et dans la cinquième phrase supprimé «doit» après «étiquette de licence» et inséré «doit» avant «être joint».

§ 47-3-770. Lorsqu'une personne se trouve légalement sur les lieux, l'autorité d'utiliser la force pour repousser les attaques d'un animal dangereux lorsqu'elle se trouve légalement sur les lieux, aucune responsabilité pour les mesures prises pour repousser ou empêcher une attaque non provoquée d'un animal dangereux.

(A) Une personne se trouve légalement dans les locaux du propriétaire au sens du présent article lorsqu'elle se trouve sur les lieux dans l'exercice d'une obligation qui lui est imposée par les lois de cet État, par les lois ou les règlements postaux des États-Unis. Indique, lorsqu'il se trouve dans les locaux à l'invitation, expresse ou implicite, du propriétaire, ou lorsqu'il exerce une fonction relative à la sécurité publique, qui comprend les policiers, les pompiers ou tout autre personnel autorisé. Une personne peut pénétrer dans les locaux et en sortir dans un but lié à l’exécution de l’obligation de sécurité publique.

(B) Une personne qui se trouve légalement dans les locaux du propriétaire et qui est attaquée par un animal dangereux ou qui est témoin de l'attaque peut utiliser une force raisonnable pour repousser l'attaque. Une personne n'est pas responsable en dommages-intérêts ou autrement pour des mesures de répulsion ou des mesures prises pour retenir ou contrôler un animal contre une attaque non provoquée.

HISTORIQUE: Loi n ° 515 de 1988, eff. 9 mai 1988 1992 Loi n ° 374, § 1, eff. 19 mai 1992.

L'article 47-3-670, édicté par la loi n ° 515 de 1988, § 1, a été rebaptisé article 47-3-770 sur instruction du commissaire au code.

L'amendement de 1992 a réécrit cet article pour qu'il s'applique aux animaux dangereux plutôt qu'aux chiens dangereux.

§ 47-3-910. Titre court.

Cet article peut être cité comme "Loi de Layla".

HISTORIQUE: Ajouté par la loi n ° 37 de 2003, § 1, en vigueur le 2 juin 2003.

§ 47-3-920. Définitions.

Aux fins de cet article:

(1) «Chien-guide» désigne un chien dressé dans le but de guider des aveugles ou un chien dressé dans le but d'aider des personnes malentendantes.

(2) «euthanasie sans cruauté» signifie la fin de la vie d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance en phase terminale ou gravement blessé par un moyen qui produit une mort rapide et peu douloureuse comme prévu à l'article 47-3-420.

(3) «Avis» désigne un avertissement verbal ou écrit réel prescrivant le comportement d'une autre personne et une demande que la personne mette fin au comportement.

(4) a) On entend par «animal d'assistance» ou «animal d'assistance en formation» un animal qui est dressé ou qui est entraîné pour effectuer un travail ou effectuer des tâches pour une personne handicapée, y compris un animal physique, sensoriel, psychiatrique. , intellectuel ou autre handicap mental. Un animal d'assistance n'est pas un animal de compagnie et se limite à un chien ou à un cheval miniature. Le travail effectué ou les tâches effectuées doivent être directement liés au handicap de l'individu et peuvent inclure, sans toutefois s'y limiter:

(i) guider une personne malvoyante ou aveugle

(ii) alerter une personne sourde ou malentendante

(iv) aide à la mobilité ou à l'équilibre

(v) alerter les autres et protéger une personne si elle subit une crise

(vii) alerter une personne de la présence d'allergènes

(viii) fournir un soutien physique et une aide à l'équilibre et à la stabilité à une personne à mobilité réduite

(ix) aider une personne ayant une déficience psychiatrique ou neurologique en prévenant ou en interrompant des comportements impulsifs ou destructeurs

(x) rappeler à une personne atteinte de maladie mentale de prendre ses médicaments prescrits

(xi) apaiser une personne atteinte de trouble de stress post-traumatique lors d'une crise d'anxiété ou

(xii) effectuer d'autres travaux spécifiques ou effectuer d'autres tâches spéciales.

(b) L'effet dissuasif sur le crime de la présence d'un animal et la fourniture d'un soutien émotionnel, d'un bien-être, d'un confort ou d'une compagnie ne constituent pas un travail ou des tâches aux fins de cette définition.

(5) «Valeur» signifie la valeur pour l'utilisateur du chien-guide ou de l'animal d'assistance et ne fait pas référence au coût ou à la juste valeur marchande.

(6) «Animal de soutien émotionnel» signifie un animal destiné à être compagnon et rassurant.

(7) «Lieux d'hébergement public» désigne les aéroports, les gares ferroviaires, les gares routières et les établissements définis à l'article 45-9-10.

HISTORIQUE: Loi n ° 37 de 2003, § 1, en vigueur le 2 juin 2003 2019 Loi n ° 44 (S.281), §§ 3, 4, en vigueur le 16 mai 2019.

§ 47-3-930. Interférence avec l'utilisation d'un chien-guide ou un délit avec un animal d'assistance.

(A) Il est illégal pour une personne qui a été avisée que son comportement interfère avec l'utilisation d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance de continuer avec un mépris imprudent d'interférer avec l'utilisation d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance en gênant, intimidant, ou compromettre la sécurité du chien-guide ou de l'animal d'assistance ou de son utilisateur.

(B) Il est illégal pour une personne imprudente de permettre à son chien qui n'est pas confiné par une clôture, une laisse ou un autre système de confinement de gêner l'utilisation d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance en gênant, intimidant ou autrement compromettre la sécurité du chien-guide ou de l'animal d'assistance ou de son utilisateur.

(C) Une personne qui enfreint le paragraphe (A) ou (B) est coupable d'un délit susceptible d'être jugé par un tribunal d'instance et, sur déclaration de culpabilité, est passible des amendes maximales et des peines d'emprisonnement devant le tribunal d'instance.

HISTORIQUE: Ajouté par la loi n ° 37 de 2003, § 1, en vigueur le 2 juin 2003.

§ 47-3-940. Blessures, incapacités ou décès imprudents ne tiennent pas compte des sanctions.

(A) Il est illégal pour une personne imprudente de blesser, de désactiver ou de causer la mort d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance.

(B) Il est illégal pour une personne imprudente de laisser son chien blesser, invalider ou causer la mort d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance.

(C) Quiconque enfreint le paragraphe (A) ou (B) est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende d'au plus deux mille cinq cents dollars ou à une peine d'emprisonnement d'au plus six mois, ou les deux.

HISTORIQUE: Ajouté par la loi n ° 37 de 2003, § 1, en vigueur le 2 juin 2003.

§ 47-3-950. Contrôle non autorisé des sanctions applicables aux chiens-guides ou aux animaux d'assistance.

(A) Il est illégal pour une personne d'obtenir à tort ou d'exercer un contrôle non autorisé sur un chien-guide ou un animal d'assistance dans l'intention de priver le chien-guide ou l'utilisateur d'un animal d'assistance de son chien-guide ou de son animal d'assistance.

(B) Quiconque enfreint le paragraphe (A) est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende d'au moins deux mille dollars ou à un emprisonnement d'au moins un an, ou les deux.

HISTORIQUE: Ajouté par la loi n ° 37 de 2003, § 1, en vigueur le 2 juin 2003.

§ 47-3-960. Blessures intentionnelles, invalidité ou peines de mort.

(A) Il est illégal pour une personne de blesser intentionnellement, de désactiver ou de causer la mort d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance, sauf en cas de légitime défense ou d'euthanasie sans cruauté.

(B) Quiconque enfreint le paragraphe (A) est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende d'au plus cinq mille dollars ou à une peine d'emprisonnement d'au plus trois ans, ou les deux.

HISTORIQUE: Ajouté par la loi n ° 37 de 2003, § 1, en vigueur le 2 juin 2003.

§ 47-3-970. Restitution.

(A) Un défendeur reconnu coupable d'une violation des articles 47-3-930, 47-3-940, 47-3-950 ou 47-3-960 peut être condamné à restituer intégralement les dommages-intérêts, y compris les frais accessoires et indirects engagés. par le chien-guide ou l'animal d'assistance et son utilisateur, qui découlent ou sont liés à l'infraction pénale.

(B) La restitution ordonnée en vertu du présent article comprend, mais sans s'y limiter:

(1) la valeur du remplacement d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance inapte ou décédé, la formation d'un chien-guide ou d'un animal d'assistance de remplacement, ou le recyclage du chien-guide ou de l'animal d'assistance touché et les frais vétérinaires et de soins connexes, et

(2) les frais médicaux du chien-guide ou de l'utilisateur de l'animal d'assistance, la formation du chien-guide ou de l'utilisateur de l'animal d'assistance et la compensation du salaire ou du revenu gagné par l'utilisateur du chien-guide ou de l'animal d'assistance.

(C) Cet article n'affecte pas les voies de recours civiles disponibles pour un comportement sanctionné par cet article. La restitution payée en vertu de cet article doit être compensée par des dommages-intérêts accordés dans une action civile découlant du même comportement qui a abouti au paiement de la restitution.

HISTORIQUE: Loi n ° 37 de 2003, § 1, à partir du 2 juin 2003 2019 Loi n ° 44 (S.281), § 5, à partir du 16 mai 2019.

§ 47-3-980. Fausse déclaration intentionnelle de l'animal en tant qu'animal d'assistance.

(A) Il est illégal pour une personne de dénaturer intentionnellement un animal en sa possession comme un animal d'assistance ou un animal d'assistance à l'entraînement dans le but d'obtenir un droit ou un privilège accordé à une personne handicapée si la personne sait que l'animal en sa possession n'est pas un animal d'assistance ou un animal d'assistance en formation.

(B) Quiconque est jugé avoir enfreint les dispositions du paragraphe (A) doit être condamné à une amende:

1 ° pour une première infraction, un montant d'au plus deux cent cinquante dollars

(2) pour une deuxième infraction, un montant d'au plus cinq cents dollars et

(3) pour une troisième infraction ou récidive, un montant n'excédant pas mille dollars.

(C) Les enquêtes effectuées afin d'enquêter et d'appliquer les dispositions du présent article sont limitées aux enquêtes autorisées par le ministère de la Justice conformément à 28 C.F.R. Section 36.302.

(D) Une arrestation sous garde pour violation du paragraphe (A) ne doit pas être faite, sauf sur un mandat décerné pour défaut de comparaître devant le tribunal lors de l'assignation ou pour défaut de payer une amende imposée. Une violation du paragraphe (A) ne constitue pas une infraction criminelle.

HISTORIQUE: Loi n ° 44 de 2019 (S.281), § 1, en vigueur le 16 mai 2019.

§ 47-3-990. Règles et réglementations relatives à l'accès aux lieux de

Les lieux d'hébergement public peuvent établir des règles et des règlements relatifs à l'accès à ces installations par des animaux non desservis, y compris des animaux de soutien émotionnel.

HISTORIQUE: Loi n ° 44 de 2019 (S.281), § 1, en vigueur le 16 mai 2019.

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 5. Lutte contre la rage.

§ 47-5-10. Titre court.

Ce chapitre peut être appelé «Loi sur la lutte contre la rage».

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-121 1952 Code § 6-121 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a réimprimé cette section sans changement apparent.

§ 47-5-20. Définitions.

(1) "Carnivore" signifie un animal carnivore et comprend les animaux connus pour être des réservoirs de la rage, y compris, mais sans s'y limiter, les ratons laveurs, les renards, les mouffettes et les lynx roux et les espèces apparentées, y compris, mais sans s'y limiter, les coyotes, les loups , les chiens loups, les belettes, les civettes, les mouffettes tachetées et le lynx ou la progéniture née de toute combinaison de croisement entre ces animaux sauvages et les chiens ou chats domestiques.

(2) «Département» désigne le Département de la santé et du contrôle environnemental de Caroline du Sud, y compris les départements de santé du comté.

(3) «Animal domestique» désigne les chats, chiens et furets possédés ou errants ou autres animaux pour lesquels il existe un vaccin antirabique approuvé par le département et autorisé par le département américain de l'Agriculture.

(4) «Inoculation contre la rage», l'injection, par voie sous-cutanée, intramusculaire ou autre, d'un vaccin antirabique approuvé par le département et par le département de l'agriculture des États-Unis.

(5) «Vétérinaire agréé» désigne une personne autorisée par la loi à pratiquer la médecine vétérinaire dans cet État.

(6) «Propriétaire» désigne toute personne qui:

a) a un droit de propriété sur un animal de compagnie

(b) garde ou héberge un animal de compagnie ou qui l'a sous sa garde ou agit à titre de gardien

(c) permet à un animal de compagnie de rester sur ou à proximité de tout local occupé par lui.

(7) "Animal de compagnie" signifie uniquement les chats, chiens et furets domestiques.

(8) «Quarantaine» signifie un confinement restreint et prescrit d'un animal domestique ou d'un autre animal jusqu'à et y compris un état d'isolement forcé. La quarantaine a pour but d'observer l'animal à la recherche de signes ou de symptômes, ou des deux, de la rage et de prévenir la transmission potentielle de la rage par l'animal à une personne, à d'autres animaux de compagnie ou à d'autres animaux. Le lieu, les conditions et la durée de la quarantaine doivent être prescrits par le ministère.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-122 1952 Code § 6-122 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 1971 (57) 301 1979 Loi n ° 134 § 1 Modifiée par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet , 2002.

L'amendement de 2002 a réécrit cette section.

§ 47-5-30. Tâches de vétérinaire de santé publique.

Le département peut employer un docteur en médecine vétérinaire agréé pour exercer les fonctions de vétérinaire de santé publique du département. Outre les fonctions de vétérinaire de santé publique, cette personne doit aider administrativement à la prévention et au contrôle de toutes les maladies transmissibles d'animal à homme dans cet État et à lutter contre ces maladies en coopération avec le Département des ressources naturelles, le service de vulgarisation de Clemson Université, et tout autre État ou agence fédérale engagée dans des efforts similaires pour lutter contre les maladies transmissibles d'un animal à l'homme.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-123 1952 Code § 6-123 1950 (46) 2406 1952 (47) 2890 1969 (56) 803 1993 Loi n ° 181, § 1171, à partir du 1er juillet 1994 2002 Loi n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 1993 a remplacé «Department of Natural Resources» par «Division of Game of the South Carolina Wildlife and Marine Resources Department».

L'amendement de 2002 a supprimé les deuxième et troisième phrases relatives aux fonctions spécifiques aux programmes de vaccination antirabique et à l'éducation et, dans la quatrième phrase, a remplacé "les fonctions de vétérinaire de santé publique, cette personne" par "ce qui précède, il", a supprimé "qui peut devenir prédominante "suivant" l'homme "et faire d'autres changements non substantiels.

§ 47-5-40. Interférence avec le représentant autorisé dans l'exercice de ses fonctions.

L'application des dispositions du présent chapitre doit se faire sous la supervision directe du département. Il est illégal pour quiconque d'entraver ou d'interférer avec le représentant autorisé du ministère dans l'exécution des dispositions du présent chapitre.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-124 1952 Code § 6-124 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a réécrit cette section.

§ 47-5-50. Interdiction de la vente de carnivores sauvages comme animaux de compagnie Vente de furets domestiques.

(A) Aucun carnivore, qui n'est normalement pas domestiqué, ne peut être vendu comme animal de compagnie dans cet État. Un carnivore gardé par un individu ne doit pas être autorisé à courir en liberté, puis renvoyé en détention. Un animal normalement sauvage indigène de cet État, s'il est retenu en captivité pendant un certain temps, peut être remis en liberté. Cette section ne s'applique pas aux furets domestiques. Cependant, aucun furet ne peut être vendu dans cet État sans une vaccination appropriée et courante contre la rage. La preuve de la vaccination antirabique est un certificat signé par un vétérinaire agréé. Toute personne qui achète ou possède un furet domestique doit maintenir un traitement de vaccination approprié pour lui annuellement.

(B) Les acheteurs d'un furet domestique doivent recevoir un avis d'au moins huit pouces sur onze pouces qui portera l'inscription suivante en lettres d'au moins trois quarts de pouce de haut:

«LES FERRETS ONT UNE PROPENSITÉ À FAIRE DES ATTAQUES NON PROVOQUÉES QUI CAUSENT DES BLESSURES CORPORELLES À UN ÊTRE HUMAIN».

(C) Chaque établissement commercial dans cet État, auquel a été délivrée une licence de taxe de vente au détail, qui offre des furets à vendre doit afficher en évidence un avis d'au moins huit pouces sur onze pouces qui doit porter l'inscription suivante en lettres d'au moins trois quarts de pouce de haut:

«LES FERRETS ONT UNE PROPENSITÉ À FAIRE DES ATTAQUES NON PROVOQUÉES QUI CAUSENT DES BLESSURES CORPORELLES À UN ÊTRE HUMAIN».

(D) Cette section ne s'applique pas à la vente, l'achat, le don ou le transfert de propriété de carnivores entre des zoos publics ou des marchands d'animaux situés dans cet État et agréés par le Département de l'agriculture des États-Unis (USDA) en vertu du Bien-être des animaux. Agir à la date d'entrée en vigueur du présent chapitre. Ces exemptions ne permettent pas la vente, l'achat, le don ou le transfert de propriété à des particuliers dans cet État. Toutes les expositions publiques, expositions ou expositions de carnivores sauvages, de primates ou de tout autre animal pour lequel un vaccin antirabique autorisé par l'USDA n'existe pas sont autorisées uniquement lorsque ces expositions, expositions ou expositions empêchent tout contact éventuel de ces animaux avec les membres de le public général.

(D) Cette section ne s'applique pas à la vente, l'achat, le don ou le transfert de propriété de carnivores entre des zoos publics ou des marchands d'animaux situés dans cet État et agréés par le Département de l'agriculture des États-Unis (USDA) en vertu de la Loi sur le bien-être des animaux. à la date d'entrée en vigueur de ce chapitre. Ces exemptions ne permettent pas la vente, l'achat, le don ou le transfert de propriété à des particuliers dans cet État. Toute exposition publique, exposition ou exposition de carnivores sauvages, de primates ou de tout autre animal sera par défaut conforme à la loi sur le bien-être des animaux 9 CFR 2.131 - Manipulation des animaux.

Crédits
HISTORIQUE: 1962 Code § 6-124.1 1971 (57) 301 1979 Loi n ° 134 § 2 2000 Loi n ° 217, § 1, eff. 25 février 2000 2002 Loi n ° 343, § 1, eff. 3 juillet 2002 Loi de 2017 N ° 86 (H.3531), § 2, à partir du 1er janvier 2018.

§ 47-5-60. Inoculation des certificats et des étiquettes pour animaux de compagnie.

Un propriétaire d'animal doit faire vacciner son animal contre la rage à une fréquence pour assurer une protection continue de l'animal contre la rage en utilisant un vaccin approuvé par le département et autorisé par le département de l'Agriculture des États-Unis. L'inoculation contre la rage pour les animaux de compagnie doit être administrée par un vétérinaire agréé ou par une personne sous la supervision directe d'un vétérinaire agréé, tel que défini dans la section 40-69-20. La preuve de l'inoculation contre la rage est un certificat signé par un vétérinaire agréé. Les formulaires de certificat de vaccination contre la rage peuvent être fournis par le vétérinaire agréé ou par le département ou son représentant. Le vétérinaire peut tamponner ou écrire son nom et son adresse sur le certificat. Le certificat doit inclure les informations recommandées par l'Association nationale des vétérinaires d'État en santé publique. Le vétérinaire agréé qui administre ou supervise l'administration du vaccin doit fournir une copie du certificat au propriétaire de l'animal et doit en conserver une copie dans ses dossiers pendant au moins trois ans. Avec la délivrance du certificat, le vétérinaire agréé doit fournir une étiquette de licence en métal numérotée en série portant le même numéro et la même année que le certificat avec le nom et le numéro de téléphone du vétérinaire, de l'hôpital vétérinaire ou du cabinet. L'étiquette de licence en métal doit en tout temps être attachée à un collier ou un harnais porté par l'animal pour lequel le certificat et l'étiquette ont été émis. Une fois par an, avant le 1er février, le vétérinaire communique au service le nombre d'animaux vaccinés contre la rage au cours de l'année précédente. Le département, en collaboration avec les vétérinaires agréés, doit promouvoir les cliniques annuelles de la rage. Les frais d'inoculation antirabique dans ces cliniques ne peuvent excéder dix dollars, y compris le coût du vaccin, et ces frais doivent être payés par le propriétaire de l'animal. Les frais perçus par les vétérinaires dans ces cliniques constituent leur rémunération.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-125 1952 Code § 6-125 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 1992 Loi n ° 517, § 1, eff. 2 septembre 1992 2002 Loi n ° 343, § 1, eff. 3 juillet , 2002 2010 Loi n ° 173, § 1, en vigueur après approbation (devenue loi sans la signature du gouverneur le 20 mai 2010).

L'amendement de 1992 a révisé cette section, exigeant des inoculations avec une fréquence suffisante pour assurer une protection continue plutôt qu'annuelle et obligeant les vétérinaires à déclarer annuellement le nombre d'animaux inoculés.

L'amendement de 2002, dans la première phrase, a remplacé «son animal de compagnie» par «il» et supprimé «Division des produits biologiques vétérinaires» à la fin de la phrase.

L'amendement de 2010 a ajouté la deuxième phrase relative aux vétérinaires agréés, insérée dans la septième phrase «ou superviser l'administration de», et a changé les frais dans la dernière phrase de trois à dix dollars.

§ 47-5-70. Abrogé par la loi n ° 517 de 1992, § 4, à compter du 2 septembre 1992.

§ 47-5-80. Avis au service de santé de l'animal atteint ou suspecté d'être atteint de la rage.

Le propriétaire d'un animal de compagnie ou toute autre personne doit informer le département de la santé du comté si:

(1) un animal de compagnie ou un autre animal est atteint de la rage

(2) un animal de compagnie ou un autre animal est soupçonné d'avoir la rage ou

(3) un animal domestique a été attaqué ou mordu par un animal domestique ou sauvage connu ou suspecté d'être atteint de la rage.

Cet avis doit inclure l'endroit où l'animal ou l'autre animal a été vu pour la dernière fois ou où il peut être trouvé, ou les deux.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-127 1952 Code § 6-127 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a réécrit cette section.

§ 47-5-90. Rapports de morsures d'animaux au département de la santé.

Tout médecin après sa première visite professionnelle sur une personne mordue par un animal domestique ou un autre animal, avant la fin du jour ouvrable suivant, doit signaler la morsure au département de la santé du comté et le nom, l'âge, le sexe, le poids, l'adresse et le téléphone. numéro de la personne mordue. Si aucun médecin ne s'occupe de la morsure, il est de la responsabilité de l'adulte mordu ou du parent ou du tuteur d'un enfant mineur mordu de signaler la morsure avant la fin du jour ouvrable suivant au service de santé du comté.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-128 1952 Code § 6-128 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a réécrit cette section.

§ 47-5-100. Quarantaine, examen et destruction des chiens, chats ou furets mordants ou attaquants.

Le département de la santé du comté signifiera un avis au propriétaire d'un chien, chat ou furet qui a attaqué ou mordu une personne pour mettre l'animal en quarantaine aux frais du propriétaire dans ses locaux ou dans un refuge pour animaux ou à tout autre endroit désigné dans l'avis. pendant au moins dix jours après que l'animal a attaqué ou mordu une personne. Le vétérinaire agréé, l'agent de contrôle de la rage ou ses assistants doivent être autorisés par le propriétaire de l'animal ou de tout autre animal qui a attaqué ou mordu une personne à examiner l'animal à tout moment, et quotidiennement si on le souhaite, pendant la période de dix jours. de quarantaine pour déterminer si l'animal présente des symptômes de rage. Nul ne peut gêner ou interférer avec l'agent de contrôle de la rage ou ses assistants lors de l'examen. Le prélèvement de la tête d'un animal soupçonné d'avoir la rage doit être effectué par un vétérinaire agréé, mais le département de la santé du comté peut prévoir le retrait de la tête s'il n'y a pas de vétérinaire exerçant dans le comté où se trouve l'animal suspecté ou si aucun vétérinaire situé dans le comté n'enlèvera la tête. Le ministère doit signifier un avis au propriétaire d'un animal autre qu'un chien, un chat ou un furet lorsque le ministère sait que l'animal a attaqué ou mordu une personne. L'avis doit indiquer au propriétaire de faire euthanasier immédiatement l'animal et de soumettre le cerveau à un examen antirabique ou de mettre l'animal en quarantaine dans les conditions spécifiées par le ministère. Le propriétaire doit se conformer immédiatement aux instructions de l'avis.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-129 1952 Code § 6-129 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 1971 (57) 301 1988 Loi n ° 547, eff. 17 mai 1988 1990 Loi n ° 553, § 1, eff 6 juin 1990 2002 Loi n ° 343, § 1, en vigueur le 3 juillet 2002.

L'amendement de 1988 a supprimé une disposition qui exigeait l'euthanasie des animaux, autres que les chiens ou les chats, qui ont attaqué ou mordu une personne, a ajouté une disposition exigeant que le prélèvement de la tête d'un animal pour le dépistage de la rage soit effectué uniquement par un vétérinaire agréé, à l'exception des exceptions. à cette exigence, et apporté des modifications grammaticales.

L'amendement de 1990 a réécrit cette section.

L'amendement de 2002 a ajouté ", ou furet" à deux endroits et a remplacé "quarantaine" par "confiner" (première phrase) et "confinement" (deuxième phrase), et, dans la cinquième phrase, supprimé "de contrôle sanitaire et environnemental". suivant "Le département".

§ 47-5-110. Animaux mordus ou exposés d'une autre manière à un animal soupçonné d'avoir la rage

Le département de la santé du comté doit signifier un avis écrit au propriétaire d'un animal qui a été mordu par ou autrement exposé à un animal atteint ou soupçonné d'être affecté par la rage. L'avis doit obliger le propriétaire à faire revacciner immédiatement un animal de compagnie actuellement inoculé et à le mettre en quarantaine pendant une période d'au moins 45 jours. Un animal de compagnie non vacciné doit être mis en quarantaine pendant une période d'au moins cent quatre-vingts jours. L'animal non inoculé doit être inoculé après cent cinquante jours de la période de quarantaine et libéré de la quarantaine trente jours après cela si aucun signe de rage n'est observé.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-130 1952 Code § 6-130 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a réécrit cette section.

§ 47-5-120. Danger de rage propager la quarantaine et l'inoculation des animaux de compagnie.

Lorsqu'il y a un danger de propagation de la rage dans une communauté, et que cela est nécessaire dans l'intérêt de la santé et de la sécurité du public, le commissaire du département ou son représentant peut émettre un ordre pour inclure la quarantaine générale ou l'inoculation immédiate, ou les deux, des animaux de compagnie contre la rage au sein de la communauté touchée, que ces animaux aient été préalablement vaccinés ou non. L'ordonnance peut exiger que des efforts pour réduire la population d'animaux errants et sauvages soient entrepris.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-131 1952 Code § 6-131 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a réécrit cette section.

§§ 47-5-130, 47-5-140. Abrogé par la loi n ° 517 de 1992, § 4, à compter du 2 septembre 1992.

Les anciens articles 47-5-130 et 47-5-140 interdisaient aux animaux de compagnie non vaccinés de courir en liberté et prévoyaient la mise en fourrière et la disposition des animaux en violation de cette interdiction.

L'ancien § 47-5-130 était intitulé «L'animal non ensemencé ne doit pas courir en liberté pour la mise en fourrière et la disposition des animaux» et a été dérivé du Code de 1962 § 6-132 1952 Code § 6-132 1950 (46) 2406 1952 (47) 2890 1960 (51) 2085 1969 (56) 803.

L'ancien § 47-5-140 était intitulé «Livres et leur remboursement» et était dérivé du Code de 1962 § 6-133 1952 Code § 6-133 1950 (46) 2406 1969 (56) 803.

§ 47-5-150. Département pour fournir ou assurer la disponibilité du remboursement des vaccins humains.

Le service doit assurer la disponibilité du vaccin antirabique (humain) et des produits à base de globuline pour les personnes mordues par ou autrement exposées à un animal de compagnie ou à un autre animal trouvé ou suspecté d'être affecté par la rage. La fourniture de ces produits doit être conforme aux directives ministérielles. Le département est autorisé à demander le remboursement du coût de ces produits auprès de sources pour inclure, mais sans s'y limiter, une assurance personnelle / médicale et / ou une couverture Medicaid / Medicare de la personne recevant les produits.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-135 1952 Code § 6-135 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 1992 Loi n ° 517, § 2, en vigueur le 2 septembre 1992 2002 Loi n ° 285, § 1, en vigueur le 28 mai , 2002 Loi n ° 343 de 2002, § 1, en vigueur le 3 juillet 2002.

L'amendement de 1992 a révisé cet article, pour prévoir que le ministère doit être remboursé pour le vaccin plutôt que tenu de le fournir gratuitement.

Les modifications de 2002 étaient identiques et ont réécrit cette section.

§§ 47-5-160, 47-5-170. Abrogé par la loi n ° 517 de 1992, § 4, à compter du 2 septembre 1992.

Les anciens articles 47-5-160 et 47-5-170 obligeaient les comtés à financer les actions prévues dans ce chapitre et à déclarer les cas de rage.

L'ancien § 47-5-160 était intitulé «Financement par les comtés» et était dérivé du Code de 1962 § 6-136 1952 Code § 6-136 1950 (46) 2406 1969 (56) 803.

L'ancien § 47-5-170 était intitulé «Rapports des départements de comté» et était dérivé du Code de 1962 § 6-137 1952 Code § 6-137 1950 (46) 2406 1969 (56) 803.

§ 47-5-180. Mise en vigueur.

Le ministère doit appliquer ce chapitre. Le shérif et ses adjoints, les agents de police de chaque municipalité constituée en société et les agents de contrôle des animaux de chaque comté et municipalité doivent aider et coopérer avec le département de la santé du comté pour faire appliquer ce chapitre.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-138 1952 Code § 6-138 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 1992 Loi n ° 517, § 3, eff. 2 septembre 1992 2002 Loi n ° 343, § 1, eff. 3 juillet , 2002.

L'amendement de 1992 a révisé cette section, supprimant principalement les dispositions relatives à l'agent de contrôle de la rage, pour obliger le ministère à appliquer la loi sur la lutte contre la rage.

L'amendement de 2002 a réimprimé cette section sans changement apparent.

§ 47-5-190. Responsabilité en cas d'accident ou de maladie consécutive à l'inoculation.

Les services de santé du comté, les agents de contrôle de la rage du comté, leurs assistants, le service, le vétérinaire de la santé publique ou toute personne appliquant les dispositions du présent chapitre ne sont pas responsables de tout accident ou maladie subséquente qui pourrait survenir en relation avec l'inoculation d'un animal comme fournis dans ce chapitre.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-139 1952 Code § 6-139 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a supprimé «du contrôle de la santé et de l'environnement» après «ministère» et a apporté des modifications non substantielles.

§ 47-5-200. Pénalité de violation.

Quiconque refuse de se conformer aux dispositions du présent chapitre ou enfreint l'une quelconque des dispositions du présent chapitre est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être puni jusqu'à concurrence des peines maximales pouvant être infligées par un tribunal d'instance.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-140 1952 Code § 6-140 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a remplacé la référence aux peines imposées par le tribunal d'instance pour "une amende ne dépassant pas cent dollars et une peine d'emprisonnement ne dépassant pas trente jours, pour chaque infraction" et a apporté des modifications non substantielles.

§ 47-5-210. Pouvoir des subdivisions politiques d'interdire les animaux de compagnie en liberté et d'imposer des mesures de contrôle supplémentaires.

Rien dans ce chapitre ne peut être interprété comme limitant le pouvoir d'une quelconque subdivision politique au sein de l'État d'interdire aux animaux de compagnie de courir en liberté, qu'ils aient ou non été vaccinés comme prévu dans ce chapitre, ce chapitre ne peut être interprété comme limitant le pouvoir de tout subdivision politique pour réglementer et contrôler davantage et appliquer d'autres mesures supplémentaires pour la restriction et le contrôle de la rage.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-141 1952 Code § 6-141 1950 (46) 2406 1969 (56) 803 Modifié par la loi de 2002 n ° 343, § 1, à compter du 3 juillet 2002.

L'amendement de 2002 a remplacé «subdivision politique» par «municipalité» et apporté des modifications non substantielles.

Titre 47. Animaux, bétail et volaille. Chapitre 7. Éloigne les intrusions de bétail ou le transport en liberté. Article 1. Estrays.

§ 47-7-10. "Estray" défini.

Tout animal domestique ou domestiqué trouvé errant en liberté ou abandonné sur les voies publiques ou sur les terres de toute personne autre que son propriétaire sera une «perte».

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-201 1960 (51) 1741.

§ 47-7-20. Vente publique d'estrays.

Toute personne trouvant une perte peut en prendre possession et doit, si le propriétaire n'est pas retrouvé et qu'aucune réclamation à une telle perte n'est faite dans les trois jours, remettre ou rapporter la conclusion et la prise de cette perte au magistrat le plus proche, qui vendra cette perte. estray à la vente publique après un préavis de dix jours affiché dans trois lieux publics du comté, dont l'un sera la porte du palais de justice.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-202 1952 Code §§ 6-201, 6-203, 6- 204 1942 Code §§ 6270, 6272-6274 1932 Code §§ 6270, 6272- 6274 Civ. C. '22 §§ 5130, 5132-5134 Civ. C. '12 §§ 3386, 3388-3390 Civ. C. '02 §§ 2275, 2277-2279 G. S. 1610, 1612-1614 R. S. 1802, 1804-1806 1803 (5) 465 1839 (11) 30 1935 (39) 226 1960 (51) 1741.

§ 47-7-30. Application du produit de la vente.

Le produit de la vente d'un estray sera appliqué en premier aux frais de vente et ensuite aux frais de soins et d'alimentation de l'estray, y compris une indemnité raisonnable déterminée par le magistrat pour le travail du trouveur pour les soins et l'alimentation. Tout solde restant sera versé au Trésor du comté en tant que fonds généraux du comté.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-203 1952 Code §§ 6-206, 6-208 1942 Code §§ 6275, 6277 1932 Code §§ 6275, 6277 Civ. C. '22 §§ 5135, 5137 Civ. C. '12 §§ 3391, 3393 Civ. C. '02 §§ 2280, 2282 G. S. 1615, 1617 R. S. 1807, 1809 1789 (5) 137, 138 1803 (5) 465, 466 1960 (51) 1741.

§ 47-7-40. Pénalités en cas de violation ou d'appropriation de licenciements.

Toute personne violant les dispositions du présent article, ou tentant de dissimuler ou de s'approprier une destray pour son propre usage, sera coupable d'un délit et sur déclaration de culpabilité sera condamnée à une amende ne dépassant pas cent dollars ou à une peine d'emprisonnement ne dépassant pas trente jours pour chaque infraction. .

HISTOIRE: 1962 Code § 6-204 1952 Code § 6-209 1942 Code §§ 6279, 6280 1932 Code §§ 6279, 6280 Civ. C. '22 §§ 5139, 5140 Civ. C. '12 §§ 3395, 3396 Civ. C. '02 §§ 2284, 2285 G. S. 1619, 1620 R. S. 1811, 1812 1803 (5) 466 1960 (51) 1741.

§ 47-7-110. Permettre aux animaux domestiques de se déplacer illégalement.

Il est illégal pour le propriétaire ou le gérant de tout animal domestique de quelque description que ce soit de permettre volontairement ou par négligence à un tel animal de se déplacer au-delà des limites de sa propre terre ou des terres louées, occupées ou contrôlées par lui. Tout propriétaire, gérant ou personne qui enfreint les dispositions du présent article sera passible d'une amende pour chaque infraction d'au plus vingt-cinq dollars ou d'un emprisonnement d'au plus vingt-cinq jours.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-311 1952 Code § 6-311 1942 Code §§ 6281, 6282 1932 Code §§ 1221, 6281, 6282, 6283 Civ. C. »22 §§ 3276, 3277 Civ. C. '12 § 2280 Civ. C. '02 § 1497 GS 1184 RS 1288 1898 (20) 800 1905 (24) 959 1906 (25) 116 1908 (25) 1048 1913 (28) 29 1917 (30) 330 1918 (30) 848 1919 (31) 152 1920 (31) 719, 877, 1051 1921 (32) 200 1925 (34) 24 1927 (35) 749 1943 (43) 306.

§ 47-7-120. Le stock entrant dans l'État ne sera pas autorisé à se déplacer.

Il est interdit à quiconque de conduire, de faire conduire ou de toute autre manière de permettre d'entrer dans cet État tout cheval, mulet, porc, bovin, mouton ou autre bétail et de le laisser courir en liberté dans tout marais, forêt. terres ou parcours dans cet État. Toute personne ainsi coupable sera passible d'une amende de cinq dollars pour chaque tête ainsi autorisée à courir en liberté, à recouvrer au profit de quiconque pourrait intenter une action en justice pour cela, ou le contrevenant sera poursuivi par saisie-arrêt au cas où il ne pourrait pas être trouvé dans cet État. Mais cette section ne s'appliquera pas à toute personne possédant des terres dans cet État qui permet à un tel stock de circuler en liberté, comme indiqué ci-dessus, sur ses propres terres, ni à toute personne conduisant ou faisant conduire un tel stock vers ou depuis le marché ou pour des fins de reproduction.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-315 1952 Code § 6-315 1942 Code § 5806-45 1932 Code § 1341 Cr. C. '22 § 230 Cr. C. '12 § 524 1903 (24) 124.

§ 47-7-130. Responsabilité des propriétaires de stocks d'intrusion.

Chaque fois que des animaux domestiques seront trouvés sur les terres de toute autre personne que le propriétaire ou le gérant de ces animaux, le propriétaire de ces animaux sans autorisation sera responsable de tous les dommages subis et des frais de saisie et d'entretien. Ces dommages et dépenses seront récupérés, si nécessaire, par une action devant un tribunal compétent. Et le stock d'intrusion sera tenu responsable de ces dommages et dépenses, de préférence à tous les autres privilèges, réclamations ou charges sur lui.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-316 1952 Code § 6-316 1942 Code § 6284 1932 Code § 6284 Civ. C. '22 § 3278 Civ. C. '12 § 2281 Civ. C. '02 § 1498 G. S. 1185 R. S. 1289 1881 (17) 592.

§ 47-7-140. Droit de saisir le stock intrusif.

Tout propriétaire foncier ou locataire de terrain, son agent ou représentant, peut saisir et détenir la possession de tout animal domestique qui pourrait être en intrusion dans ses locaux et, à titre de compensation pour une telle saisie, peut exiger du propriétaire de chaque cheval, mule, âne, jennet, taureau, bœuf, vache, veau, porc, mouton, chèvre ou autre animal non nommé ici, juste des dommages-intérêts pour les blessures subies. Une telle réclamation doit, dans la mesure du possible, être présentée au propriétaire du stock d'intrusion dans les quarante-huit heures suivant la saisie du stock.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-317 1952 Code § 6-317 1942 Code § 6285 1932 Code § 6285 Civ. C. '22 § 3279 Civ. C. '12 § 2282 Civ. C. '02 § 1499 G. S. 1186 R. S. 1290 1881 (17) 592 1972 (57) 2482.

§ 47-7-150. Responsabilité du propriétaire pour le recouvrement du cautionnement d'entretien de la possession.

Au cas où la réclamation ne serait pas réglée à l'amiable ou légalement et que les animaux intrus récupérés par le propriétaire dans les douze heures suivant la réception de cette notification, le propriétaire deviendra en outre responsable d'une somme suffisante pour couvrir l'entretien et le soin de son stock jusqu'à le moment de son retrait. Mais le propriétaire aura le droit de récupérer immédiatement la possession de son stock sur exécution en bonne et due forme de ce cautionnement pour couvrir les dépenses et les dommages réclamés, tout magistrat décidera d'être bon et suffisant.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-318 1952 Code § 6-318 1942 Code § 6286 1932 Code § 6286 Civ. C. '22 § 3280 Civ. C. '12 § 2283 Civ. C. '02 § 1500 G. S. 1187 R. S. 1291 1881 (17) 592.

§ 47-7-160. Sauver l'animal de la garde de la personne qui l'a mis en fourrière est illégal.

Chaque fois qu'un animal est pris en charge en vertu des dispositions du présent article, il est illégal pour quiconque de le sauver ou de le délivrer de la garde de la personne qui le garde et quiconque enfreint cette disposition sera coupable d'un délit et puni. d'une amende d'au moins cinq et d'au plus trente dollars ou d'un emprisonnement dans la prison du comté d'au moins cinq et de trente jours au plus.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-321 1952 Code § 6-321 1942 Code §§ 1222, 1223 1932 Code §§ 1222, 1223 Cr. C. '22 §§ 110, 111 Cr. C. '12 §§ 229, 230 Cr. C. '02 §§ 176, 177 G. S. 1190, 1191 R. S. 171, 172 1881 (17) 593 1903 (24) 111 1921 (32) 200.

§ 47-7-170. La satisfaction comme moyen de défense dans les poursuites pénales.

Dans toute poursuite pénale pour violation des dispositions des § 47-7-160, le défendeur peut plaider, à titre de défense, la pleine satisfaction de toutes les demandes raisonnables de la ou des parties lésées par une telle violation et sur un tel moyen étant juridiquement établi et sur paiement de tous les frais courus jusqu'à la date de ce plaidoyer, il sera libéré de toute nouvelle sanction.

HISTORIQUE: 1962 Code § 6-322 1952 Code § 6-322 1942 Code § 1225 1932 Code § 1225 Cr. C. '22 § 113 Cr. C. '12 § 233 Cr. C. '02 § 179 G. S. 1193 R. S. 173 1881 (17) 594.

Titre 50. Poisson, gibier et motomarine. Chapitre 11. Protection du gibier. Article 1. Dispositions générales

§ 50-11-65. Formation des chiens oiseaux.

(A) Aux fins du présent article, «dressage d'oiseaux» désigne les cailles élevées en enclos, le chukar, le faisan, la perdrix hongroise ou tout autre gibier à plumes des hautes terres approuvé par le ministère des Ressources naturelles et identifié dans le permis de dresseur de chiens d'oiseaux requis conformément au paragraphe (B).

(B) Les personnes qui s'occupent de dresser des chiens-oiseaux en échange d'argent, de biens ou de services peuvent obtenir une licence de dresseur de chiens-oiseaux leur donnant droit aux privilèges prévus dans cette section.

(C) Le demandeur du permis doit fournir une preuve de propriété ou un titre de bail enregistré pour une parcelle de terrain à désigner comme zone d'entraînement de chiens-oiseaux. Le demandeur doit également fournir une carte du comté ou de la route désignant l'emplacement de la propriété ainsi qu'une carte fiscale, une photographie aérienne ou une plaque indiquant les limites de la propriété. La zone d'entraînement des oiseaux-chiens ne peut excéder cinquante acres pour chaque titulaire de permis.

(D) Les limites de la zone doivent être affichées tous les cent cinquante pieds ou moins avec des panneaux désignant la zone comme suit: «Entraînement privé de chiens d'oiseaux».

(E) La demande et la licence doivent énumérer l'entraîneur et pas plus de deux assistants, qui doivent tous avoir un permis de chasse. Après avoir reçu une licence de dressage, le dresseur et ses deux assistants peuvent dresser des chiens en prenant des oiseaux de dressage conformément à la licence requise en vertu du paragraphe (B). Aucune personne, entraîneur ou assistant ne peut figurer sur plus d'une licence.

(F) Le titulaire de permis doit conserver des registres indiquant le nombre d'oiseaux de dressage achetés ou élevés, libérés pour le dressage de chiens-oiseaux et récoltés dans le cadre du programme de dressage, ainsi que d'autres registres que le ministère peut exiger comme condition du permis. Une copie de ces registres doit être ouverte aux fins d'inspection par les agents du ministère à des heures raisonnables et doit être fournie au ministère dans un rapport annuel avant la délivrance de la licence de l'année suivante. Les frais de licence sont de cinquante dollars et la licence expire chaque année le 30 juin.

(G) Le formateur et ses assistants doivent faire des efforts raisonnables pour minimiser le dérangement des oiseaux sauvages pendant l'entraînement. Les oiseaux dresseurs relâchés conformément à cette section doivent être bagués et des enclos de récupération ou de rappel peuvent être utilisés si le dresseur obtient un permis pour les enclos. Les oiseaux non bagués capturés dans les enclos de rappel doivent être relâchés immédiatement.

(H) Une personne titulaire d'un permis de chasse peut entraîner des chiens-oiseaux sur un terrain privé à tout moment de l'année. Cependant, en dehors de la saison de chasse établie pour les oiseaux identifiés à la sous-section (A), seules les armes capables de tirer à blanc peuvent être utilisées à moins que des pigeons sauvages aient été relâchés et soient utilisés dans l'entraînement.

(I) Quiconque enfreint les paragraphes (D), (E), (F), (G) ou (H) est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende d'au plus deux cents dollars ou à un emprisonnement d'au plus plus de trente jours. Un entraîneur ou un entraîneur adjoint qui enfreint une ou plusieurs de ces sous-sections doit voir ses privilèges prévus au présent article suspendus pendant deux ans à compter de la date de la condamnation.

HISTORIQUE: Loi n ° 315 de 1994, § 1 Loi n ° 139 de 2010, § 1, en vigueur le 31 mars 2010.

La modification de 2010 a ajouté le paragraphe (A) redésigné les anciens paragraphes (A) à (H) comme (B) à (I) dans le paragraphe (E) substitué dans la deuxième phrase «former des chiens en prenant des oiseaux dresseurs comme prévu dans le permis requis conformément au paragraphe (B) »pour« prendre des cailles élevées en enclos pendant la saison fermée pour dresser des chiens »dans le paragraphe (F) inséré« dressage »avant« oiseaux »dans la première phrase du paragraphe (G) substitué« oiseaux »à« caille »Dans les première et troisième phrases, et dans la deuxième phrase,« dressage des oiseaux »a remplacé« oiseaux »dans la deuxième phrase du paragraphe (H) substitué« chasse »à« caille »et inséré« aux oiseaux identifiés au paragraphe (A ) »Après« saison »et au paragraphe (I), supprimer« (C) »après« paragraphe », supprimer« ou »avant (G) et ajouter« ou (H) ».

Titre 50. Poisson, gibier et motomarine. Chapitre 11. Protection du gibier. Article 4. Chasse de nuit, harcèlement de la faune, infractions d'intrusion

§ 50-11-770. Chasse non autorisée avec utilisation d'un chien sur une propriété sans droits de chasse. Chien de ne pas être blessé sanctions suspension des exceptions aux privilèges de chasse.

(A) Aux fins de la présente section:

(a) tenter de prendre un gibier, un porc ou un coyote en occupant des stands, en se tenant debout ou en occupant un véhicule pendant et

(b) posséder, transporter ou avoir facilement accessible:

(i) une carabine à percussion centrale avec des munitions pouvant être tirées dans cette carabine ou

(ii) un fusil de chasse dont la taille de coup est supérieure au numéro quatre et qui peut être tiré à partir de ce fusil de chasse.

(2) «Posséder», «porter» ou «avoir à portée de main» ne comprend pas une carabine à percussion centrale ou un fusil de chasse qui est:

a) déchargées et placées dans un compartiment ou un véhicule fermé

b) déchargées et placées dans le coffre d'un véhicule ou dans une boîte à outils

c) dans un véhicule circulant de manière normale sur un chemin ou une voie publique ou

(d) dans le cas d'une personne debout sans véhicule, enfermée ou déchargée avec les coquilles à au moins trente pieds de distance et empilées, empilées ou autrement rassemblées de la même manière.

(B) Nonobstant les dispositions de l'article 50-11-760, il est illégal pour quiconque de chasser à partir de toute route, droit de passage, limite de propriété, frontière ou propriété sur laquelle il n'a pas de droits de chasse avec l'aide ou l'utilisation d'un chien lorsque le chien est entré sur le terrain d'un autre sans autorisation écrite ou sur lequel la personne n'a pas de droits de chasse. Les dispositions de cet article s'appliquent, que la personne qui contrôle le chien libère, autorise ou fait autrement intentionnellement ou non le chien entrer sur le terrain d'un autre sans la permission du propriétaire foncier.

(C) Ce n'est pas une violation de cet article si une personne, avec la permission du propriétaire foncier, utilise un seul chien pour récupérer un animal mort ou blessé sur le terrain d'un autre et maintient un contact visuel et vocal avec le chien.

(D) Un chien qui est entré sur le terrain d'un autre sans la permission donnée à la personne qui contrôle le chien ne doit pas être tué, mutilé ou autrement blessé simplement parce que le chien est entré sur le terrain. Quiconque enfreint ce paragraphe peut être condamné à une amende maximale de cinq cents dollars ou à un emprisonnement maximal de trente jours. Les pénalités pour violations de cette section telles que prévues dans la sous-section (E) ne s'appliquent pas aux violations de cette section.

(E) Quiconque enfreint le présent article est coupable d'un délit et, sur déclaration de culpabilité, doit être condamné à une amende maximale de cinq cents dollars, dont aucune partie ne peut être suspendue ou emprisonnée pendant trente jours au plus, ou les deux. Le tribunal doit transmettre le dossier de la condamnation au ministère pour la suspension du permis de chasse conformément au paragraphe (F).

(F) En plus de toute autre peine prévue par la loi, une personne reconnue coupable d'une infraction au présent article doit voir ses privilèges de chasse suspendus par le ministère pendant un an à compter de la date de sa condamnation. Il ne peut voir ses privilèges de chasse rétablis par le ministère qu'après avoir terminé avec succès un cours de formation des chasseurs administré par le ministère.

(G) (1) Les dispositions du présent article ne s'appliquent pas à la chasse à l'ours.

(2) Les dispositions de cette section ne s'appliquent pas aux zones de jeu 1 ou 2.

HISTORIQUE: Loi n ° 239 de 2010, § 2, en vigueur le 11 juin 2010.


§ 50-11-780. Les chiens engagés dans la chasse ne sont pas tenus d'être tenus en laisse.

Aucun chien n'est tenu d'être contraint par une laisse lorsqu'il est effectivement engagé dans la chasse au gibier et sous surveillance. Tel qu'utilisé dans cette section, «surveillance» signifie que le propriétaire du chien ou son représentant est soit à proximité du chien, soit en train d'essayer de récupérer le chien.

HISTORIQUE: [Dérivé de l'ancien § 50-11-150 (Loi n ° 142 de 1985, § 1)] Loi de 1988 n ° 561, § 1 Loi n ° 181 de 1993, § 1262.

Chapitre 19. Dispositions spéciales de chasse et de pêche pour certains comtés et zones. Article 16. Chasse au cerf avec des chiens dans le comté de Lancaster

§ 50-19-960. Utilisation de chiens pour chasser le cerf pendant la saison ouverte dans certaines parties du comté de Lancaster.

Nonobstant toute autre disposition de la loi, il est légal de chasser le chevreuil avec des chiens du 15 septembre au premier janvier dans la zone décrite ci-après du comté de Lancaster:

Partant d'un point où l'ancienne ligne du comté de Kershaw-Lancaster croise la route nationale 522, de là vers l'est le long de cette ligne jusqu'au ruisseau Beaver, de là vers le sud le long du ruisseau Beaver jusqu'à la limite actuelle du comté de Kershaw-Lancaster, de là vers l'ouest le long de cette ligne jusqu'au chemin Mud Hole, de là vers le nord suivant le chemin Mud Hole jusqu'à la route 522 à Stoneboro, de là vers le nord suivant la route 522 jusqu'au point de départ.

HISTORIQUE: Loi n ° 490 de 1980, § 1 Loi n ° 74 de 1981, § 1 Loi n ° 181 de 1993, § 1267.

Titre 51. Parcs, loisirs et tourisme. Chapitre 3. Parcs d'État.

§ 51-3-145. Certains actes illégaux dans les parcs d'État.

Il est illégal pour quiconque de commettre l'un des actes suivants dans un parc ou une installation relevant de la compétence du Département des parcs, des loisirs et du tourisme:

(A) Détruire, endommager, déranger, défigurer ou enlever toute partie de tout bâtiment, enseigne, structure ou équipement.

(B) Tuer, blesser ou harceler un mammifère, un oiseau, un reptile ou un amphibien, sauf par permis délivré par le département ou par permis délivré par le Département des ressources naturelles de Caroline du Sud pour les zones de gestion du gibier désignées.

(C) Chasse dans n'importe quelle zone, à l'exception de celles qui peuvent être désignées comme zones de gestion du gibier.

(D) Détruire, couper, briser, enlever, endommager, mutiler, blesser, prendre ou ramasser un arbre, un arbuste, une autre plante ou partie de plante, une roche, un minéral ou un élément géologique, sauf avec un permis délivré par le ministère.

(E) Faire du feu dans un endroit autre que ceux spécifiquement désignés à cette fin.

(F) Élimination des déchets, ordures ou autres déchets dans des endroits ou des récipients autres que ceux spécifiquement prévus à cet effet. Cette élimination illégale de déchets, ordures ou ordures comprend:

(1) Déverser tout déchet ou déchet de toute remorque ou autre véhicule, sauf dans les lieux ou récipients prévus à cet effet.

(2) Nettoyer le poisson ou la nourriture, ou laver les vêtements ou les articles à usage domestique dans tout évier ou à tout robinet situé dans les toilettes.

(3) Polluer ou contaminer toute eau utilisée pour la consommation humaine.

(4) Utiliser des conteneurs à ordures du parc ou des installations pour déverser des ordures ménagères ou commerciales ou des ordures provenant de la propriété privée.

(5) Déposer, sauf dans des récipients prévus à cet effet, tout déchet corporel, ou déposer des bouteilles, des canettes, des vêtements, des chiffons, du métal, du bois, de la pierre ou de toute autre substance dommageable dans tout appareil de toute toilette ou autre structure.

(G) Posséder une arme à feu, un pistolet à air comprimé, un explosif ou un feu d'artifice, sauf par le personnel dûment autorisé du parc, les agents des forces de l'ordre ou les personnes utilisant des zones spécifiquement désignées par le ministère pour l'utilisation d'armes à feu, de fusils à air comprimé, de feux d'artifice ou d'explosifs. Les chasseurs autorisés peuvent avoir des armes à feu en leur possession pendant les saisons de chasse à condition que ces armes à feu soient déchargées et transportées dans un étui ou le coffre d'un véhicule, sauf que dans les zones de gestion du gibier désignées où la chasse est autorisée, les chasseurs titulaires d'un permis peuvent utiliser des armes à feu pour chasser de la manière autorisé par la loi. Cette sous-section ne s'applique pas à une personne portant une arme dissimulable conformément à l'article 4, chapitre 31, titre 23, et l'arme dissimulable et ses munitions.

(H) Conduire des véhicules de manière imprudente, ou au-delà des limites de vitesse affichées, ou dans des zones autres que celles spécifiquement destinées à la circulation automobile. Une violation des dispositions suivantes constitue la conduite illégale de véhicules:

(1) Les motos, minibikes, cyclomoteurs, motocyclettes, scooters, go-karts et tout autre type de véhicule motorisé ne doivent circuler dans aucune zone ni sur aucun sentier non destiné à leur usage. Seuls les véhicules motorisés immatriculés sont autorisés sur les routes du parc.

(2) Aucun véhicule motorisé de quelque nature que ce soit n'est autorisé sur les sentiers équestres, les sentiers de randonnée ou les plages.

(3) Les véhicules automobiles ne doivent pas circuler sur les routes des sites de loisirs aménagés à des fins autres que l'accès ou la sortie du site.

(4) Aucun véhicule motorisé de quelque nature que ce soit ne doit être utilisé à aucun moment sans un silencieux en bon état de fonctionnement, ou de manière à créer un bruit excessif ou inhabituel, ou une fumée gênante, ou en utilisant un coupe-circuit de silencieux, par- pass, ou appareil similaire.

(5) Il est interdit à toute personne d'accélérer excessivement le moteur d'un véhicule automobile ou d'une motocyclette lorsque ce véhicule ne se déplace pas ou s'approche ou quitte un point d'arrêt.

(6) Les véhicules ne sont pas autorisés dans une cabine ou une zone de camping à moins que l'exploitant de celui-ci ne soit un invité enregistré dans la zone, sauf dans l'intention expresse de louer cette zone ou avec l'autorisation préalable des responsables autorisés du parc.

(I) Utiliser des bateaux privés ou des moteurs à essence sur toutes les eaux situées entièrement dans les limites du parc ou de l'installation, sauf dans l'eau où cela est spécifiquement autorisé, et dans ce cas, les utilisateurs de bateaux doivent obéir à toutes les règles et réglementations affichées.

(J) Consommer ou afficher en public toute boisson à teneur alcoolique, y compris la bière et le vin, sauf autorisation expresse du ministère.

(K) Agir de manière désordonnée ou créer du bruit qui entraînerait une gêne pour les autres. Agir de manière désordonnée comprend l'incitation ou la participation à des émeutes, ou le fait de se livrer à une conduite bruyante, abusive, menaçante, indécente ou désordonnée. En plus des autres dispositions de pénalité autorisées, quiconque enfreint le présent paragraphe peut être expulsé du parc et n'aura droit à aucun remboursement de frais ou de location.

(L) Entrer ou rester dans les limites du parc ou de l'installation en état d'ébriété ou de drogue.

(M) Faire fonctionner ou utiliser un appareil audio, y compris la radio, la télévision, des instruments de musique ou tout autre appareil produisant du bruit, comme des générateurs électriques et des équipements entraînés par des moteurs, de manière et à des moments tels qu'ils dérangent d'autres personnes et nul ne doit faire fonctionner ou utiliser un système de sonorisation, qu'il soit fixe, portable ou monté sur un véhicule, sauf si une telle utilisation ou opération a été approuvée par le ministère.

(N) S'engager dans ou solliciter des affaires dans un parc ou une installation, sauf lorsque cela est autorisé par le ministère et personne ne doit distribuer, afficher, placer ou ériger des factures, des avis, du papier ou un dispositif publicitaire, ou quelque chose de quelque nature que ce soit sans le consentement de le département.

(O) Nager dans des zones non désignées à cet effet et ne pas obéir à toutes les règles affichées en nageant.

(P) Amener un chien ou tout autre animal dans le parc ou l'installation à moins qu'il ne soit mis en cage, en cage ou tenu en laisse ne dépassant pas six pieds ou autrement sous contrôle physique restrictif en tout temps. Dans ce but:

(1) Nul ne doit garder dans le parc ou retenir dans le parc un chien ou un animal bruyant, vicieux ou dangereux, ou qui dérange d'autres personnes après que le responsable du parc lui a demandé de retirer cet animal.

(2) Nul ne doit amener des animaux de selle, de meute ou de trait dans un site qui n'a pas été aménagé pour les accueillir.

(Q) Entrer dans une installation ou une zone sans égard aux restrictions d'utilisation publique. Ces restrictions d'utilisation publique doivent inclure les dispositions suivantes et une violation de ces dispositions sera considérée comme une violation de la présente sous-section:

(1) Les parcs doivent être ouverts pendant les heures de clarté, sauf indication contraire, et personne ne peut être admis ou autorisé à rester dans le parc après l'heure de fermeture désignée, sauf aux fins de location de chalets ou de camping à moins que cette personne n'ait la permission du département.

(2) Nul ne peut faire, utiliser ou obtenir l'admission, ou tenter d'utiliser ou d'obtenir l'admission aux installations d'un parc, pour lequel des frais sont facturés, sans payer les frais.

(3) Nul ne doit demeurer dans une installation s'il refuse de payer les droits exigés pour entrer et utiliser l'installation ou le service dans une zone tarifaire désignée et affichée.

(4) Nul ne doit pénétrer dans un parc, une aire de parc ou une installation lorsqu'il est fermé au public.

(5) Nul ne doit fournir volontairement des informations erronées pour l'enregistrement d'un camping ou d'une cabine.

(6) Les mineurs de moins de dix-huit ans ne doivent s'inscrire dans une cabane ou un camping qu'en tant qu'agents agissant pour leur parent ou tuteur.

(7) Il est interdit à toute personne ou personne d'occuper un terrain de camping pendant une période consécutive de plus de quatorze jours sans l'autorisation du ministère.

(8) Nul ou les personnes ne doivent occuper une cabine ou une chambre pendant une période consécutive de plus de sept jours sans la permission du ministère.

(R) Nul ne doit prendre du poisson dans un lac, un étang ou d'autres eaux entièrement situés dans les limites d'un parc d'État, sauf en conformité avec les méthodes, les limites et les heures autorisées par le ministère. Les méthodes, les limites et les délais doivent être publiés et affichés de manière visible pour informer le public visiteur. Les articles et actes interdits par cette section seront publiés et affichés dans des endroits bien en vue afin d'être disponibles pour les visiteurs et les employés.

HISTORIQUE: Loi de 1978 n ° 554 § 1 1982 Loi n ° 456, §§ 1, 4 1988 Loi n ° 461, § 3 1993 Loi n ° 181, § 1276, à partir du 1er juillet 1994 2002 Loi n ° 274, § 6 , à compter du 28 mai 2002.


Résumé

Si vous êtes maintenant vendu sur le Mountain Cur et que vous avez hâte d'en mettre la main, essayez de consulter la page des éleveurs recommandés par les AKC pour les éleveurs près de chez vous.

L'UKC a également une liste d'éleveurs enregistrés, mais ceux-ci ne sont pas contrôlés avant d'être autorisés à s'inscrire.

Si vous envisagez d'acheter l'un de ces chiens? N'oubliez pas qu'ils nécessitent beaucoup d'attention et de stimulation mentales et physiques.

Ces chiens ont besoin d'un accès constant à l'extérieur pour brûler leur énergie implacable et, par conséquent, ils ne sont pas adaptés à la vie en ville.

En raison de leurs origines de chasse, assurez-vous qu'ils sont bien socialisés avec les enfants et les autres animaux domestiques.

Ce sont des chiens de travail dans l'âme et rien de moins que cela se traduira par un chiot malheureux. Possédez-vous un Mountain Cur? N'hésitez pas à nous laisser un commentaire sur ces chiens actifs.

REJOIGNEZ NOTRE PACK

Obtenez notre meilleur contenu pour chiens livré dans votre boîte de réception, y compris:

  • Guides de race de chien.
  • Vidéos exclusives.
  • + plus de goodies géniaux pour votre chien!

Articles Liés

Corgipoo: tout ce que vous devez savoir sur le mélange de caniche Corgi

Un Corgipoo est un mélange entre un Pembroke Welsh Corgi et un caniche miniature, jouet ou standard. Cette adorable boule de peluches fait le chien de compagnie idéal en raison de sa petite taille et de son tempérament aimant. Bénéficiant d'une nature active, affectueuse et amicale, ils sont le partenaire idéal Continuer la lecture →

Chien Rottweiler: 10 faits à savoir avant d'acheter

Le Rottweiler, connu affectueusement sous le nom de Rotties, est une grande race de chien de travail connue pour son apparence robuste et puissante. Malgré son apparence, il est aimé des fans du monde entier pour son tempérament extrêmement aimant et généreux.Aujourd'hui, il est l'une des races de chiens préférées des États-Unis, alors continuez à lire →

Tamaskan Dog: Sept faits étonnants et intéressants sur ce chien-loup

Le chien Tamaskan, également connu sous le nom de Tam, est une race de chien qui a été élevée de manière sélective pour ressembler à un chien loup. Ces chiens ne sont ni de race pure, ni reconnus par aucun club de chenil, car ils sont croisés avec de nombreuses autres races de chiens, y compris Continuer la lecture →

29 commentaires

Nous avons un chiot qui était un sauvetage et on nous a dit qu'il était probablement un Mountain Cur. J'adorerais savoir à coup sûr. Connaissez-vous quelqu'un à qui nous pourrions au moins envoyer une photo?

N'hésitez pas à envoyer une photo par e-mail (en utilisant la page de contact) et nous ferons de notre mieux pour l'identifier pour vous.

Pouvez-vous me dire si mon chien de sauvetage est un Cur? Comment envoyer une photo?
Merci

Bien sûr, veuillez utiliser le formulaire de contact et ajouter une photo!

Il semble que nous ayons un chien de la lignée Cur.

Nous avons besoin de quelques conseils, il est plus que ce à quoi nous nous attendions à la fois en intelligence et en énergie avec des tendances destructrices. Besoin d'aide.

A sauvé un Mountain Cur de deux ans en août 2018 quelques jours avant qu'elle ne soit abattue! Elle était errante dans le comté d'Estill au Kentucky. Je ne savais pas ce que nous avions au début. C'est le chien le plus doux, intelligent et actif que nous ayons jamais eu. Elle est bringée avec du noir sur la tête, l'extrémité blanche sur la queue, des pattes blanches et du blanc sur le cou et le museau. Les gens s'arrêtent et commentent à quel point elle est belle tout le temps. Nous avons tellement de chance d'être avec elle.

Nous avons un mélange Mt Cur / Pitbull âgé de 7 mois. Il est de très grande taille, extrêmement intelligent, apprenant vite et ne veut rien de plus que plaire. Il est très actif, court et saute dans les arbres. Il est formidable avec nos jeunes enfants et les traite comme un membre de la meute - mais d'une manière très douce. AIME l'attention et suit de près en tout temps. Ce mélange de races demande beaucoup de travail, mais il est déjà en passe de devenir l’un des meilleurs chiens que nous ayons jamais eu.

J'ai trouvé un chien bringé très malnutri en Amérique centrale il y a quelques années. Elle était si douce et douce, je suis tombé amoureux d'elle et j'ai décidé de l'adopter. Depuis qu’elle l’a ramenée au Canada, on m’a dit qu’elle était probablement une pure race de vache de montagne. Elle a l'air identique aux photos du bringé sur ce site. Elle est très intelligente, apprend vite et adore courir les sentiers de montagne avec moi. Elle a même arboré un écureuil lors d'une de nos courses!

Je me demandais si vous pensez que mon garçon pourrait faire partie de Mountain Cur. C'est un sauvetage. Comment publier une photo?

Veuillez utiliser la page de contact et l'envoyer par e-mail! Je serai plus qu'heureux de jeter un coup d'œil.

Salut, nous avons adopté un sauvetage il y a quelques mois et on nous a dit qu'il était un mélange de laboratoire / dogue allemand / chien de bétail australien. Après avoir vu cela, cela semble être plus sa race! Pouvez-vous comparer? Je peux vous envoyer une photo de lui!

Bien sûr - veuillez utiliser le formulaire de contact.

Nous avons sauvé un curry bringé il y a environ 3 ans. Il adore faire partie de notre famille. Il était si pitoyable quand nous l'avons eu. Quelqu'un a fait un travail de coupe à domicile sur sa queue et il était si maigre et triste. Maintenant, il a 2 enfants et une maman et un papa qui adorent son petit cul à haute énergie. Le meilleur choix que nous ayons jamais fait.

J'ai un chiot Mountain View âgé de trois mois, nommé Finn. C'est le chiot le plus aimant. Il est avec moi jour et nuit, emmène-le dans notre quincaillerie et tout le monde l'aime. Je vais l'entraîner à chasser pour qu'il soit actif mentalement et physiquement. Nous avons trois autres chiens dans notre famille, donc il interagit au travail et à la maison. Les gens pensent qu'il est un laboratoire jaune jusqu'à ce qu'ils voient ses oreilles et sa queue, et veulent savoir ce qu'il est. On ne pouvait pas être plus heureux.

Nous avons maintenant un vieux de 2 ans censé être Mt curr…. on nous a dit à l'origine qu'elle était un mélange de guérisseur bleu homme noir, mais le vétérinaire nous a dit le contraire. Apprenant très rapide mais très têtu aussi. Bien avec nos enfants et des tonnes d'énergie. Le chien le plus protecteur que j'ai jamais eu. Mais aussi un aboiement protecteur fort au début, puis un gros poulet quand la personne entre hahaha. Elle dort à mon lit ou aux pieds des filles tous les soirs, grosse en câlins, pense qu’elle est une chienne de laboratoire. Vous ne savez pas quelle serait la meilleure marque de shampoing pour peaux sensibles? Toute suggestion serait utile.

J'ai eu 2 maudits de montagne, un mâle et une femelle, une fille assez typique mais le mâle était un bringé et le chien le plus doux de tous les temps. Il nous apportait des œufs de poule et les transportait pour des hors sans les casser. Les deux très bons chiens, mais il fallait les garder en forme.

Nous avons sauvé un chien du Texas qui a une vocalisation très inhabituelle, que j'appelle le yodel. Sa carrure ressemble beaucoup à un cur. Je ne trouve aucune autre race qui possède ce trait. Un cur a-t-il cette capacité?

Nous avons sauvé un chiot du Kentucky, ils ont deviné le chien léopard de Catahoula et le laboratoire… non! Il est 36% mountain cur, 14% husky, 10% min pin… le reste est un mélange de chiens de bétail. Il peut jodel et sonne comme s'il essayait de parler.

Oui, cela ressemble à mon cur de montagne. Elle est chasseuse, et braillera (yodel) sur une piste chaude. Elle «chante» aussi pour nous quand elle nous accueille quand nous rentrons chez elle. J'ai eu un autre cur de montagne qui est passé depuis, et elle avait une écorce de coupe BRUYANTE régulière. Ils formaient un vrai duo quand ils se sont tous les deux réunis!

Nous avons sauvé un chiot d'un refuge qui venait du Tennessee et qui était censé être un mélange de boxeurs. Après l'avoir attrapé et examiné les dossiers du vétérinaire, il a été déclaré qu'il était un curé MTN. Nous ne pourrions pas être plus heureux avec lui. Duke aime apprendre et super intelligent et un si bon garçon.

Nous avons adopté une paire de sœurs de la même portée. Cependant, ils sont mélangés avec Jack Russell et assez amusants à regarder. L'un a des caractéristiques plus fortes de la race Jack Russell, de sorte que la tête et les oreilles vous font douter qu'elles sont sœurs.

Quelque chose a attrapé nos poulets élevés en liberté. Nous avons besoin d'un chien extérieur amical qui restera sur nos 12 acres et plus et protégera nos poulets. Eh bien, cette race est-elle un vagabond ou un gardien?

Nous avons adopté un chien de la rescousse. Elle est incroyablement aimante et amusante - environ 6 mois. Après avoir lu qu'ils sont des chiens de travail et qu'ils ont besoin de travailler constamment, je me demande si je vais pouvoir garder son esprit occupé. Nous vivons en ville et avons une cour de taille décente avec de nombreux parcs pour chiens pour jouer.

J'ai mon premier chiot Mountain Cur enregistré, Layla. De l'énergie à profusion. Nous avons 9 acres de terrain ainsi qu'un talon bleu et un coonhound. Aujourd'hui, Layla commence sa 13e semaine de vie. Elle a appris à s'asseoir à huit semaines et demie.

Nous avons récemment adopté un chien dont on nous a dit qu'il était un Mountain Cur par le refuge qu'elle qui l'a sauvée. D'après ce que j'ai lu, elle a de nombreux attributs du Mountain Cur mais je pense qu'elle pourrait être un mélange peut-être avec un Feist. Elle est plus petite qu'un Cur de race pure, Roxy a 18 mois et pèse 39,30 livres. Nous prévoyons des tests ADN pour le voir, nous pouvons avoir une idée des autres races qu'elle pourrait avoir dans sa lignée génétique. Nous l'avons eu trois semaines et elle est un amour.

Nous avons une femelle Mountain Cur enregistrée qui vient d'avoir sa deuxième portée. Nous avons gardé un mâle de la première portée et il est très énergique et super intelligent. Il apprend rapidement les commandes et les astuces. Les deux sont d'excellents chiens de famille. Nous gardons également une femelle de cette 2ème portée. Tous les chiots sont enregistrés et ont été élevés avec d'autres mâles enregistrés. Il nous reste une femme à vendre!

Récemment adopté un Mt. Cur aurait été mélangé à un laboratoire. Je ne vois aucun laboratoire en elle. Elle est bride avec un museau noir. Elle a 3,5 mois et est très douce, adorable et tellement expressive. Elle apprend la laisse et adore le parc pour chiens - cela fait partie de notre routine quotidienne.

Mon mari et moi avons adopté un chiot en septembre dans un refuge de l'Arkansas. Ils ont qualifié le sien de mélange de chiens, mais à mesure que je recherche un peu plus, il ressemble à un Mountain Cur. Je pense qu'il y a d'autres races mélangées, mais si j'envoie une photo, pourriez-vous m'aider à déterminer si je suis sur la bonne voie?


Voir la vidéo: Clinique vétérinaire de la Rivière à Plaisance-du-Touch - Visite de notre nouvelle structure! (Juin 2021).